L'ordinateur sans folie

Avis sur L'Ordinateur en folie

Avatar Tonto
Critique publiée par le

Face au refus du doyen de l’université quant à l’achat d’un ordinateur, les étudiants décident de lui forcer la main, en intercédant auprès du richissime homme d’affaires A.J. Arno (Cesar Romero), qui en possède un. Arno accepte finalement d’installer son ordinateur personnel au lycée. Mais le jour où Dexter Reilly (Kurt Russell, à 18 ans: un des principaux intérêts du film) vient réparer l’ordinateur un jour d’orage, toutes les capacités de l’ordinateur sont transférées dans son cerveau ! Voilà qu’un des cancres de l’université devient l’homme le plus intelligent du monde…

Avoir un postulat de base séduisant est une bonne chose. L’exploiter à bon escient en est une autre… Ici, l’idée de faire d’un cancre quelconque un homme ultra-intelligent est certes développée dans le film, mais tourne en rond, à cause d’un cruel manque d’humour. En effet, on s’ennuie plus d’une fois, en attendant qu’on nous offre enfin des situations cocasses, des quiproquos, des poursuites effrénées. Finalement, on s’amuse davantage lorsque, pendant les vingt dernières minutes, les étudiants de l’université forment un plan un peu rocambolesque pour aller délivrer Dexter, enlevé par des gangsters dont il a découvert les machinations, mais ça reste un peu court...
Subsiste une comédie Disney gentillette, parfois amusante, mais manquant singulièrement de la folie qui caractérisa celles de Robert Stevenson (Mary Poppins, Le Fantôme de Barbe-Noire), et qui peine à convaincre, quoiqu’on ne puisse rien y trouver de vraiment répréhensible.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 300 fois
3 apprécient

Tonto a ajouté ce film à 1 liste L'Ordinateur en folie

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films de 1969

    Les meilleurs films de 1969

    Avec : Assassinats en tous genres, Le Cerveau, 100 dollars pour un shérif, Au service secret de Sa Majesté,

Autres actions de Tonto L'Ordinateur en folie