Affiche La Belle de Saïgon

Critiques de La Belle de Saïgon

Film de (1932)

La belle sort de ses gonds

Dennis Carson est le propriétaire d’une plantation de caoutchouc en Cochinchine, où son seul lien avec Saïgon est le bateau passant sur le fleuve tous les mois. De ce bateau descend un jour une prostituée, Vantine, fuyant la police, elle restera quelques temps pour tenir compagnie à Dennis, ses hommes, et ses fainéants de coolies (oui ils sont tous incapables et ignares, aucune tare ne leur est... Lire l'avis à propos de La Belle de Saïgon

12 10
Avatar Melly
6
Melly ·

Critique de La Belle de Saïgon par Gregor Samsa

Rapide critique du film (sans compter la dernière scène qui est en trop selon moi) Très bon film ! Dynamique, drôle, bonne ambiance, belle photographie. L'histoire est intéressante et osée : Clark joue un séduisant enfoiré qui se tape tranquillement une pute le soir de son arrivée, puis qui tombe sous le charme de la femme d'un nouvel arrivant, un jeune homme sans défense. Il va sans scrupule... Lire l'avis à propos de La Belle de Saïgon

2
Avatar Gregor  Samsa
7
Gregor Samsa ·

Jungle Fever

C'était sympa, mais je dois bien avouer que je suis un chouïa déçu par ce Red Dust, que j'aurais espéré un peu plus puissant et plus fou, notamment dans son dénouement - ici bien trop sage à mon goût (même si, à bien y réfléchir, il ne manque pas d'une certaine ironie derrière son apparente morale saine et sauve). Autrement, c'est un film qui ne manque pas de charme et de qualités, à... Lire la critique de La Belle de Saïgon

Avatar ServalReturns
6
ServalReturns ·

Nuits de Cochinchine

Une plantation de caoutchouc en Cochinchine. L'arrivée de deux femmes, une aventurière et la femme d'un nouvel ingénieur, va semer le trouble dans la vie du maître des lieux. Une vraie mécanique de précision que ce film daté de 1932, soit avant l'instauration du Pre-Code, pas très politiquement correct et sexuellement explicite (pour l'époque évidemment). Clark Gable est au sommet de sa... Lire l'avis à propos de La Belle de Saïgon

Avatar 6nezfil
6
6nezfil ·

Jean Harlow en prostituée exubérante crève l'écran !

Un marivaudage sous fond d'exotisme colonial qui est avant tout un film d'acteurs. Jean Harlow en prostituée exubérante crève l'écran, Mary Astor commence timidement mais monte en puissance en même temps que nait sa liaison avec un Gable bourru mais charmeur. Le dénouement est très théâtral, mais le dernier plan où Gable se fait chouchouter par Harlow est savoureux. En 1953 John Ford... Lire la critique de La Belle de Saïgon

1
Avatar estonius
7
estonius ·