Affiche La Cuisine des anges

Critiques de La Cuisine des anges

Film de (1955)

The Last Show

Dernière collaboration entre deux géants du cinéma Américain, Humphrey Bogart et Michael Curtiz, six films en commun dont le génial et célèbre Casablanca. La cuisine des anges ne fait pas partie des œuvres mémorables parmi les longues filmographie de ces deux-là, mais il s'avère néanmoins très acceptable. On est ici dans un style totalement différent de ce que ces... Lire l'avis à propos de La Cuisine des anges

11 3
Avatar Docteur_Jivago
6
Docteur_Jivago ·

Trois hommes et un serpent !!!

Quand on a réalisé 172 films, dont une poignée non négligeable de chefs d'oeuvre et de très grands films, il est certain qu'on ne peut pas être tout le temps inspiré. Mais on peut tout de même regretté que Michael Curtiz ait cherché rarement à aller plus loin ici que le simple théâtre filmé dans une Guyane de studio. Heureusement qu'il peut s'appuyer sur un beau casting qui assure, en... Lire la critique de La Cuisine des anges

8 1
Avatar Plume231
6
Plume231 ·

La maison des sots sages

Trois bagnards fraichement évadés, et leur copain Adolphe le serpent, sont retenus sur l'île du Diable, cette veille de Noël 1885, faute de pouvoir gagner le bateau à vapeur qui mouille au large de l'île à cause de sa mise en quarantaine. Joseph, le faussaire et cerveau du groupe, et ses deux acolytes Albert et Jules, respectivement meurtrier et perceur de coffres (ouvreur serait plus exact),... Lire l'avis à propos de La Cuisine des anges

7
Avatar blig
6
blig ·

Must be talking to an angel!

Humphrey Bogart, Aldo Ray et Peter Ustinov brillent comme jamais dans cette comédie, à l'humour noir mais irrésistible. Sur Devil's Island (Guyane), à la veille de Noel, 3 bagnards (et leur serpent tueur domestique) s'évadent et se retrouvent à errer dans les rues avant de pouvoir attraper le bateau. Sur un malentendu et pour se cacher en attendant, ils se retrouvent à travailler dans... Lire la critique de La Cuisine des anges

6 2
Avatar Anilegna
10
Anilegna ·

La cuisine des anges (1955)

Il s'agit d'une comédie filmée en studio et en couleur, une espèce de conte de Noël. Le scénario est tiré d'une pièce de théâtre. On démarre avec une chanson : "Ma France bien aimée". Presque tout le film se déroule dans le magasin géré par Monsieur Ducotel mais appartenant à son cousin. L'histoire se déroule en 1895 en Guyane et met en scènes trois bagnards évadés. Recherchés par la police ils... Lire la critique de La Cuisine des anges

2
Avatar greenwich
6
greenwich ·

Critique de La Cuisine des anges par turandot

Ce film est une rareté dans la filmographie de Bogart. C'est une comédie, genre qu'il a très peu abordé (contrairement à Ustinov). Il s'agit d'une sorte de conte de Noël, avec des "anges" atypiques (plus un serpent, qu'on ne verra pas, mais qui joue un rôle dans l'histoire). Bien que teinté d'un peu d'humour noir, c'est plutôt bon enfant. Le film est tiré d'une pièce française (même titre)... Lire la critique de La Cuisine des anges

Avatar turandot
7
turandot ·

Esprit de Noël

Ce film est marqué par un "esprit de Noël" et son cynisme est relativement gentil. Quelques analogies avec La vie est belle de Capra dans cette comédie noire dont la mise en scène de Curtiz s'efface devant l'abattage de ses comédiens. Il est plus que rare de voir un Bogart détendu et souriant (sic) moins à l'aise cependant que Peter Ustinov à la délicieuse onctuosité. On pourrait parler... Lire la critique de La Cuisine des anges

Avatar 6nezfil
6
6nezfil ·

Bonne surprise

Je ne connais pas tout Bogart, encore moins tout Curtiz, suffisamment quand même pour imaginer qu'un jour ils puissent me faire rire. En effet j'ai trouvé savoureuse cette cuisine mijotées par des diablotins plutôt sympathiques. Lire la critique de La Cuisine des anges

Avatar Polarophile
7
Polarophile ·

Trois anges sont venus ce soir...

Noël 1895, île du diable. Trois forçats évadés du pénitencier (Humphrey Bogart, Peter Ustinov, Aldo Ray) trouvent refuge dans une boutique où ils décident de rester travailler, en attendant de la piller afin de pouvoir embarquer pour la France. Mais au contact du propriétaire Félix Ducotel (Leo G. Carroll), de sa femme (Joan Bennett) et de sa fille (Gloria Talbott), trois honnêtes gens bien... Lire l'avis à propos de La Cuisine des anges

1
Avatar Tonto
8
Tonto ·

Critique de La Cuisine des anges par FrankyFockers

Ile du Diable, fin du 19ème siècle, c'est Noël. Trois prisonniers viennent de s'évader et se cachent sur le port en se faisant passer pour des hommes fraichement libérés comme il y en a beaucoup. Ils s'incrustent dans une famille de petits commerçants dans le but de les dévaliser, voire les tuer, mais ils se prennent d'amitié pour eux et vont faire en sorte d'améliorer leur vie... Les trois, ce... Lire l'avis à propos de La Cuisine des anges

1
Avatar FrankyFockers
7
FrankyFockers ·