Sans âme

Avis sur La Dame de Shanghai

Avatar Fleming
Critique publiée par le

Le film mérite-t-il sa réputation de grand film noir ? Pour ma part, il ne m'a jamais convaincu.

Deux scènes restent intéressantes : celle tournée au grand aquarium (avec les tortues et murènes géantes, les petits requins, etc.) que James Gray a "reprise" dans Little Odessa et celle, culte, des miroirs multiplicateurs au milieu desquels a lieu l'explication (revolvérisée) finale entre les protagonistes.
A part ça, il y a peut-être le glamour du couple Rita Hayworth (au summum de sa beauté) / Orson Welles (mariés dans la vie civile, ils étaient sur le point de divorcer) mais aussi, hélas, beaucoup de bavardages, verbiage et autres avocasseries (si vous me passez ce néologisme), qui nous rentrent dans une oreille pour ressortir aussitôt par l'autre, tant ils paraissent périmés.
Quant à la machination criminelle sur laquelle repose le film, j'avoue n'en avoir jamais pleinement saisi les subtilités (?), non plus que le bénéfice personnel qu'en espérait tirer chacun des instigateurs ou participants ; j'ai toujours eu l'impression qu'elle ne tenait pas debout.
Le film date de 1947, mais on peut le voir actuellement en version restaurée numérique 4 K, si bien que visuellement, il est convenable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 850 fois
8 apprécient · 2 n'apprécient pas

Fleming a ajouté ce film à 3 listes La Dame de Shanghai

Autres actions de Fleming La Dame de Shanghai