Bande-annonce
Affiche La Douleur

La Douleur

(2018)
12345678910
Quand ?
6.2
  1. 6
  2. 21
  3. 53
  4. 82
  5. 149
  6. 213
  7. 266
  8. 186
  9. 51
  10. 26
  • 1.1K
  • 49
  • 1.1K

Juin 1944, la France est toujours sous l’Occupation allemande. L’écrivain Robert Antelme, figure majeure de la Résistance, est arrêté et déporté. Sa jeune épouse Marguerite, écrivain et résistante, est tiraillée par l'angoisse de ne pas avoir de ses nouvelles et sa liaison secrète avec son...

Casting : acteurs principauxLa Douleur

Casting complet du film La Douleur
Match des critiques
les meilleurs avis
La Douleur
VS
Avatar Anne Schneider
9
L’attente, pire tourment ...

En 1985, Marguerite Duras publie « La Douleur », recueil de récits essentiellement autobiographiques, centrés autour du plus long d’entre eux, éponyme, et inspirés des cahiers de guerre qu’elle a tenus durant et après la détention de son mari, Robert Antelme, entre juin 1944 et avril 45, date à laquelle l’écrivain a pu se voir arraché par un groupe d’amis aux camps de la mort. En 2017, le réalisateur Emmanuel Finkiel, dont le premier long-métrage, « Voyages » (1999), avait marqué...

25 10
La douleur..peut être...l'ennui c'est certain.

Juin 1944, l'écrivain Robert Antelme est arrêté par l'armée allemande et emprisonné. Marguerite son épouse tente d'en savoir plus sur ses conditions de détention en fréquentant Rabier, un agent de la gestapo. Elle entretient une liaison avec son camarade Dyonis, un résistant. La libération arrivée, les prisonniers rentrent de captivité, Robert ne revient toujours pas. Avec la douleur, Emmanuel Finkiel porte à l'écran le texte la douleur publié par... Lire la critique de La Douleur

4 4

PostsLa Douleur

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (50)
La Douleur
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le début de l'absence est comme la fin d'une vie

Jamais frontière entre cinéma et littérature n’a été aussi mince ! Il fallait bien de l’audace pour s’attaquer à l’adaptation de cette nouvelle, il fallait bien le talent pour y réussir. Depuis l’extraordinaire « Voyages », son premier long métrage, Emmanuel Finkiel poursuit discrètement son œuvre à un point tel que je l’avais « oublié » depuis (exception faite de « je suis »). C’est en... Lire la critique de La Douleur

19 18
Avatar Fritz Langueur
10
Fritz Langueur ·
L'ombre désarmée

On peut distinguer deux mouvements dans le film de Finkiel, qui se complètent tout en s'opposant. Il y a tout d'abord une composante un peu traditionnelle, pas inintéressante pour autant, celle de la chronique historique : malgré une indéniable économie de moyens, "la Douleur" nous plonge de manière crédible dans le Paris de la Libération, peignant un tableau quand... Lire l'avis à propos de La Douleur

10 3
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·
Entrevue latente

Inutile de dire que La douleur est une adaptation très littéraire du roman de Duras, cela saute aux yeux dès les premières secondes. Un visage à moitié obscurci par le faible éclairage d'une pièce, un mouvement lent de la caméra qui tente d’appréhender le personnage, et la douce voix off de Mélanie Thierry qui nous gagne les oreilles. Avec son rythme lancinant, ses nappes de... Lire la critique de La Douleur

1
Avatar Narval
8
Narval ·
Découverte
Interminable, (trop) littéraire et monotone adaptation de Duras sauvée par la grâce de Mélanie Thier

Emmanuel Finkiel a décidé, et c’est une certaine forme de courage, d’adapter le roman de Marguerite Duras. Mais au vu du résultat, cela confirme que tous les romans ne passent pas forcément aisément de la page à l’écran. D’ailleurs on ressent énormément la base littéraire de cette œuvre dans cette transcription cinématographique. La voix off, fort présente, traduit le ressenti de l’écrivaine... Lire l'avis à propos de La Douleur

9
Avatar Rémy Fiers
5
Rémy Fiers ·
Radicale de la douleur

La tentation est vive, durant le film, de se référer au titre pour évoquer l’expérience du spectateur : La douleur n’est pas un film facile, et les sentiments qui l’habitent, le submergent, voire le débordent, forment une expérience audacieuse, voire radicale. Alors que se déploie ce qui semble être le cœur du récit, à savoir la relation trouble qui se lie entre Marguerite Anthelme... Lire l'avis à propos de La Douleur

14 2
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·
Toutes les critiques du film La Douleur (50)
SéancesLa Douleur
Projeté dans 1 cinéma cette semaine
ou
Toutes les séances pour La Douleur
Bande-annonce La Douleur
Vous pourriez également aimer...