Les 4 étapes vers votre mort prochaine

Avis sur La Fureur de vaincre

Avatar Arkeniax
Critique publiée par le

Ah, Bruce Lee. Un si grand acteur pourtant si moqué comme un acteur nanard qui pousse des cris de chats toutes les 5 secondes quand il tape.
Et pourtant tous ces moqueurs sont des incultes qui n'ont pas compris l'essence même du Bruce, ce qui fait sa puissance, son sel, ce pourquoi il est aussi adulé par les fans de films de kung-fu.
Ils n'ont pas compris que le Lee n'est pas un combattant, c'est LE combattant ! Sa force brute et sa maitrise parfaite des arts martiaux en font un guerrier d’élite, un justicier qui vient en aide des plus faibles et punit les méchants à coup de tatane dans la gueule ! Quand le Lee se bat, même la musique préfère se la jouer discret en signe de respect.

Mais pour mieux comprendre l'essence même du Bruce, étudions sa métamorphose, de simple petit citoyen chinois lambda à super-guerrier de la mort en 4 étapes :

Étape 1 : La veste ##

A cette étape, le Lee est à son plus faible niveau, c'est d'ailleurs sous cette apparence qu'il se montre en public, car il sait qu'ainsi, il ne blessera pas d'innocents. A ce stade, il peut facilement confronter 5/6 personnes en une seule fois, voire ne se battre qu'avec une personne, mais seulement avec 1 seule main ! Avec les 2, les dommages causés seraient trop importants !

Étape 2 : On enlève la veste

A partir de là, on sait que Bruce en veut, mais qu'il n'a pas de temps à perdre avec les larbins. Cette veste qu'il retire tout en exhibant son torse musclé, c'est sa façon à lui de dire : "Ce serait dommage que votre sang tache une si jolie étoffe". Ses coups deviennent bien plus brutaux et rapides, ils avoisinent les 95 km/h, une cohorte d'experts en arts-martiaux peut encore espérer le confronter, et ça tombe bien, il aime manger japonais, le bougre !

Étape 3 : Le Cri

Ce cri que le Lee pousse au moment où il tape, c'est un peu comme le son de la hache du bourreau qui fend l'air avant de s'abattre sur votre nuque : On sait que ça arrive, mais dès qu'on l'entend, c'est trop tard !
En fait, la seule chose que les victimes peuvent percevoir avant de s'en prendre une entre les dents, c'est un petit miaulement aigu, mais ils ne voit pas ce poing se diriger vers leur tronche ou ce pied leur rentrer dans les cotes ! Seul un maitre expérimenté peut espérer contrer de tels coups, en pure perte bien sur !
Mais ce cri, c'est plus qu'un simple cri de guerre : C'est la rage à l’état brut, la fureur du Lee qui suinte au travers de ces 20 décibels. Tout ennemi qui entendrait ce cri en serait pétrifié de terreur, il comprendrait qu'à cet instant, il va avoir très mal !

Étape 4 : Le Nunchaku

Alors là. A partir de l'instant où Bruce Lee empoigne cette arme, on sait qu'en face, s'il y a encore quelqu'un de debout, c'est qu'il se sera évanoui dans sa propre chiasse avant que le Lee lui en colle une. Ce nunchaku, c'est un peu comme Excalibur ou un missile tomahawk : Le châtiment de la justice qui s'abat sur les méchants japonais. Cette arme fend l'air à une vitesse si grande qu'aucune espèce dans ce monde ne peut y échapper, les adversaires qui ont pris un coup de nunchaku et qui ont survécu jurent même que cette arme crée un grand vide dans son sillage, un vide où elle peut déferler à une vitesse supra-luminique (même si cette théorie, aussi cool soit-elle, reste encore à prouver). Et l'encaisser relève d’espérer qu'un jour L'iPhone ai une bonne batterie : Les dégâts infligés par cette arme tordent les bras, bousillent les cotes, défoncent la colonne vertébrale, fond de tes organes internes de la purée,... Ce soir, c'est jus de citron ! Muahahaha !!!

Bonus : Le pouce qui passe sous le nez

De base, Bruce est tellement confiant en ses super-capacités de super-guerrier qu'il regarde ses adversaires avec dédain, sûr de lui, toutefois, le pouce qu'il passe sous son nez, c'est le signe ultime ! C'est le signe que le combats qu'il effectue actuellement le fait profondément chier, et qu'il a y aller légèrement plus fort pour conclure vite. Donc si un jour vous affrontez le Lee, et que vous le voyez faire ça, déjà, félicitations, cela signifie que vous êtes si nul que le Maitre s'est lassé de l'affrontement, mais surtout, ça veut dire faites gaffe, parce que le prochain coup qu'il vous portera pourra bien être le dernier de toute votre putain de vie !

Et une fois que toutes ces étapes sont passées, la seule chose que le Lee a devant lui, c'est un tas informe de chaire et d'os brisés, la chaire et les os des méchants. Les japonais sont punis, il n'a plus qu'à reprendre son chemin, vers de nouvelles aventures.

Voilà, c'est ça, Bruce Lee, c'est un guerrier surpuissant que rien n’arrête, ni les japonais, ni les dieux, ni même la mort (ah bon, vous y aviez cru ?) !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 718 fois
6 apprécient

Arkeniax a ajouté ce film à 2 listes La Fureur de vaincre

Autres actions de Arkeniax La Fureur de vaincre