Cassos... vite!

Avis sur La Haine

Avatar Geirolf
Critique publiée par le

Quand un bourgeois communautaire et très privilégié décide depuis sa tour d’argent de dépeindre le quotidien des banlieusards de cités et de le vendre aux peuples de la France périphérique (comme ils disent aujourd’hui). Cela donne « La Haine » un truc rempli de clichés les plus éculés. Un jour qu’il trainait le cintre qui lui sert de corps entre la Brasserie Lipp et le Café de Flore en ne sachant pas comment il allait dépenser l’argent de papa, Mathieu eu l’idée de génie d’écrire un scénario sur la vie « difficile » de Zoubir et Mamadou ses fournisseurs en foin issus de « minorités » visibles. Pour pouvoir faire son machin en noir et blanc, il invente un personnage juif qui sera le héros autour duquel tourneront les deux africains... Ce film a bénéficié lors de sa sortie d’un battage médiatique incroyable, une véritable propagande. Kassovitz a contribué à aggraver la situation catastrophique dans laquelle c’est enfoncer notre pays depuis des décennies. Ce navet a inspiré toute une génération de gosses paumés, ce film est une merde intégrale ainsi que son réalisateur!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 483 fois
12 apprécient · 7 n'apprécient pas

Autres actions de Geirolf La Haine