'This is the dream, it's conflict and its compromise and it's very very exciting !'

Avis sur La La Land

Avatar Little-L
Critique publiée par le

C'est compliqué d'écrire un truc sur une oeuvre qu'on trouve presque parfaite. Compliqué et stressant. Parce que la barre est placée haut et que c'est quelque chose qui nous tient à cœur. Alors, voilà je me lance dans un avis pas du tout objectif de La la land.

Déjà, je partais conquise d'avance rien qu'en voyant les noms Damien Chazelle et Ryan Gosling sur l'affiche. Le premier m'avait foutu le cul sur mon siège en 2014 avec Whiplash, qui avait été une vraie claque. Le second est une valeur sure dans mon subconscient; voir un film bien (on peut reprocher beaucoup de choses à Ryan mais difficilement ses choix de carrière) et un mec beau, ça me suffit parfois (oui je suis fragile, don't judge me please). Je partais donc en terrain conquis, et je savais que j'allais aimer La la land. Je ne pensais juste pas que ça allait être un tel coup de foudre entre lui et moi.

La la land représente tout ce que j'aime; on en a parlé comme une ode aux comédies musicales des années 20 à 50, mais pour moi c'est bien plus, c'est un hommage aux arts et au spectacle. La musique, la danse, broadway, le cinéma... Chazelle est musicien et un grand fan de musique, un connaisseur, et ça se voit. Chaque scène est un hommage impressionnant à une forme d'art. Et quand on aime ça c'est juste du régal. Que dire de cette scène d'ouverture ? Jouissive ? Remarquable ? Impressionnante de maîtrise ? Oui tout ça, et plus encore. Parfaite ?

La la land parle surtout des rêves, des sacrifices pour les réaliser et d’intégrité. Sebastian et Mia sont à l'image de beaucoup d'artistes, connus et moins connus, d'aujourd'hui. Comment vivre de sa passion tout en restant intègre et en respectant ses convictions ? La lutte de Sebastian est particulièrement très parlante; passionné de jazz, il a du mal à en vivre, et la réalité le rattrape, ce courant musical n'est plus à la 'mode' et ne se vend plus. Alors pour ne pas trop galérer, et pour payer les factures, il va tenter l'aventure plus pop, plus consensuel. 'City of stars, are you shining juste for me ?' chante-t-il. Entre rêves et désillusions, le film dépeint magnifiquement les combats intérieurs d'un artiste.

Puis bien sûr, il y a cette maîtrise technique incroyable. Les plans séquences sont magnifiques, je vous ai déjà dit toute mon admiration sur la scène d'ouverture mais il y a tellement de scène où on ne peut faire que 'WAW !'. Les couleurs notamment, sont très bien utilisées. Jusqu'à la moitié du film, les couleurs sont vives et retranscrivent souvent un sentiment, puis plus les rêves se brisent plus les couleurs deviennent ternes.

La réussite du film tient aussi et beaucoup, de sa dynamique. Assise sur mon siège, les deux fois, je n'ai pas pu m'empêcher de me trémousser et de sautiller mes pieds dans tous les sens. Une fois sorti j'avais envie de chanter, de danser, d'apprendre le piano, d'écrire et de devenir artiste. Puis on achète la bo et on l'écoute en boucle. Coincé dans un embouteillage, on a envie de se mettre à danser avec les autres conducteurs... Impossible de sortir du film, il y a dans cette oeuvre une magie très jolie qui nous kidnappe et nous fait du bien.

D'apparence léger, La la land est un film plus profond qu'il n'y parait, qui parle avant tout de deux artistes qui rêvent et espèrent. Il regroupe tout ce que j'aime dans la vie et son visionnage m'a fait un tel bien qu'il est déjà bien placé pour être dans les tops des films m'ayant le plus marqué dans ma vie de cinéphile.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 240 fois
6 apprécient

Little-L a ajouté ce film à 1 liste La La Land

  • Films
    Cover

    Top 10 Films

    Je suis bien consciente que mes films préférés ne sont pas tous des chefs d'oeuvres pour le commun des mortels. Mais voilà, pour...

Autres actions de Little-L La La Land