Affiche La Ligne verte

Critiques de La Ligne verte

Film de (1999)

Il etait une fable ...

Tout comme sa précédente réalisation, il m’est difficile de porter un jugement tout à fait objectif sur ce film de Darabont tant je l’ai visionné un nombre incalculable de fois depuis 15 ans. Ce film à la réalisation classique, là encore adapté d’une nouvelle de Stephen King, est une nouvelle fable où l’on retrouve là encore les mêmes ingrédients que pour « Les Evadés » (mécanique un peu... Lire la critique de La Ligne verte

44 6
Avatar Nico Thine
9
Nico Thine ·

Heureux les coeurs purs...

En 1935, Paul Edgecombe (Tom Hanks, absolument magistral) est gardien dans un pénitencier de Louisiane. Un jour, un colosse noir, John Coffey (Michael Clarke Duncan, parfait), accusé d’avoir violé et tué deux fillettes, se fait enfermer dans son bloc. Mais ce prisonnier n’est pas comme les autres. Sa bonté est telle qu’Edgecombe refuse de le croire coupable, et en plus de cela, il a un... Lire la critique de La Ligne verte

28 8
Avatar Tonto
10
Tonto ·

Des souris et des hommes: il faut sauver le détenu Clarke Duncan

(PS: le titre est en référence au roman "Des souris et des hommes" de John Steinbeck, adapté par la suite au cinéma avec Gary Sinise, John Malkovitch, etc. ; et à "Il faut sauver le soldat Ryan" de Steven Spielberg avec Tom Hanks, Edward Burns, Matt Damon, etc.) Firstly S'il y a bien quelque chose qui devient commun chez moi ces derniers temps, c'est de redécouvrir des films... Lire l'avis à propos de La Ligne verte

38 33
Avatar Ash_
10
Ash_ ·

Je m'appelle John Caffey.

"Chérie tu n'as pas pensé à racheter des mouchoirs et des chamallows?" "Nan pourquoi mon amour?" "Il y a une rediff de la ligne verte qui commence..." Et voilà c'est parti pour 188 min d'émotion. Ici commence et finie l'histoire de John Caffey ("comme le café mais ça ne s'écrit pas pareil"), une montagne de muscle, et de son maton Paul Edgecombe. Incarcérée dans le bloc E au... Lire l'avis à propos de La Ligne verte

27 5
Avatar Pierre Chretiennot
10
Pierre Chretiennot ·

Critique de La Ligne verte par Vincent Bruneau

Ce film réalisé en 2000 par Frank Darabont, le réalisateur des Evadés (avec Morgan Freeman et Tim Robbins) est l’adaptation d’un roman du mondialement connu Stephen King. Ce film met en lumière Michael Clarke Duncan, un géant de 2,10m pour 165kg qui recevra notamment une nomination aux Oscars, puis une autre aux Golden Globes, pour meilleur second rôle, suite à sa prestation. Il nous a... Lire la critique de La Ligne verte

30
Avatar Vincent Bruneau
10
Vincent Bruneau ·

Innocence = Bon sens

Pour avoir lu le livre avant, je peux affirmer sans problème que ce film fait partie des bonnes adaptations de Stephen King, ce qui est loin d'être toujours le cas. L'univers est parfaitement respecté, le casting incarne assez bien les personnages de papier, même ce bon vieux Tom Hanks qui nous la joue assez modeste, la réalisation est propre et sans fioriture. Bref, le contrat est rempli, merci... Lire la critique de La Ligne verte

21 4
Avatar Sériesfolie
7
Sériesfolie ·

Rien de ce qui passe dans le bloc E, ne sort du bloc E, c'est une tradition...

♪Main Theme♪ Après son premier long métrage qu'était Les Evadés, Franck Darabont revient sur le devant de la scène avec un nouveau film sur l'univers carcéral. Un film mêlant le réalisme au fantastique pendant 3 heures. Comme les Evadés, La Ligne Verte est un adaption du... Lire l'avis à propos de La Ligne verte

14 6
Avatar Rcan
9
Rcan ·

Quand c'est manichéen et que ça fonctionne...

Il est assez difficile de décrire l'impression que dégage la Ligne Verte tant ce film est particulier: on a affaire à un film long, très long et pourtant extrêmement bien rythmé au point que l'on ne s'ennuie pas, on a affaire à des personnages manichéen, très manichéen (Percy le gardien de prison qui est sadique, lâche, pistonné, pervers, et incapable; le pauvre s'est récupéré tous les défauts... Lire la critique de La Ligne verte

9 5
Avatar Kobbain
9
Kobbain ·

Minnie, petite souris…

Je comprends pourquoi ce film interminable (plus de 3 heures) a plu autant : groupe bien identifié, présence d’un salopard absolument immonde qu’on est vraiment ravi, à la fin, de voir déchu et interné dans un asile, présence d’un être fruste et attachant doté de pouvoirs mentaux exceptionnels, concours de braves gens pour se débarrasser du premier et venir en aide au second, avec en plus ce... Lire l'avis à propos de La Ligne verte

19 6
Avatar Impétueux
4
Impétueux ·

Vol au-dessus d'un nid de condamnés

Je le dis tout de suite, je n'ai pas lu le livre de Stephen King qui a le mérite d'être la source d'un chef d'oeuvre cinématographique. A vrai dire, je ne le lirai sans doute jamais, car, je ne suis pas charmée par l'écriture de notre ami. Cependant, quand on oublie ses mots simples, ses quelques espaces et ses très nombreuses astérisques, il faut croire qu'il a un certain... Lire l'avis à propos de La Ligne verte

4 8
Avatar LapinouBleu
6
LapinouBleu ·