Affiche La Mule

Critiques de La Mule

Film de (2018)

Critique de La Mule par pierrick_D_

Earl Stone,vieil horticulteur ruiné,accepte de convoyer de la drogue pour le compte d'un cartel mexicain,mais le gang a la DEA sur le râble.Clint Eastwood produit le film avec sa compagnie,la Malpaso,le réalise et joue le premier rôle,ainsi qu'il en a l'habitude.Il adapte ici une histoire vraie adaptée d'un article du New York Times pour en tirer un de ces films crépusculaires et... Lire l'avis à propos de La Mule

21 5
Avatar pierrick_D_
7
pierrick_D_ ·

Le vieil homme, la mort et le temps

Il est choquant de voir que le temps, finalement, ne ménage personne. Pas même les plus grandes icônes. Pour la première fois à l'écran, Clint en est la victime. Car on est immédiatement pris de compassion, lors de certains plans, devant la faiblesse physique mise en scène, ces mains tavelées et arthrosées, ces expressions de vieux monsieur décrépit, l'air hébété, parfois, de Earl,... Lire la critique de La Mule

105 17
Avatar Behind_the_Mask
8
Behind_the_Mask ·

Aging mule

Alors qu’il n’avait plus joué devant sa propre caméra depuis 10 ans (Gran Torino), laissant la place à d’autres personnage en phase avec sa représentation bien trempée du héros à l’américaine, Clint Eastwood reprend la lumière pour un rôle qui, une fois encore, pourrait se présenter comme un dernier tour de piste. Si les connaisseurs de la... Lire la critique de La Mule

89 4
Avatar Sergent_Pepper
6
Sergent_Pepper ·

Passation de pouvoir

Un film de Clint Eastwood est toujours un événement. Mais encore plus lorsqu'il est acteur / réalisateur de ce film. Depuis 2008, avec Gran Torino, un autre grand succès, on n'avait plus revu Clint Eastwood devant et derrière la caméra. Ici, il a troqué son amertume raciste pour un langage sans filtre très humain. Un ancien vétéran de... Lire l'avis à propos de La Mule

30 21
Avatar Ghislain_B
10
Ghislain_B ·

Le vieil homme et le cartel

Agé de près de 90 ans, Earl Stone, horticulteur en retraite, est à la rue. Fâché avec presque toute sa famille qu'il a longtemps négligé parce qu'il a privilégié sa carrière professionnelle, Earl en arrive à convoyer de la cocaine clandestinement pour un cartel mexicain ayant ses racines de l'autre coté de la frontière. Avec son profil rassurant lui permettant de passer sous les... Lire l'avis à propos de La Mule

23 4
Avatar dagrey
6
dagrey ·

Sérénitude

Qu’as-tu fait, ô toi que voilà Pleurant sans cesse, Dis, qu’as-tu fait, toi que voilà, De ta jeunesse ? Paul Verlaine, Sagesse (1881) Earl fait faillite. Tous ses biens sont saisis. Il ne peut se raccrocher à rien ni personne. Il comprend alors que sa vie a été vaine. Enfermé dans ses petites passions égoïstes, il s’est coupé de tous et n’a même pas profité de la vie. Il va... Lire l'avis à propos de La Mule

47
Avatar -Marc-
9
-Marc- ·

Le prix du temps

J’avais pourtant envie de la caresser dans le sens du poil cette mule prometteuse, dernier destrier en date du blondinet virtuose de la gâchette qui a su, au fil de sa carrière, prouver qu’il était aussi habile avec des objectifs et un bout de pellicule qu’il cultivait à merveille sa décontraction si particulière à l’écran. Seulement, aussi surement que mes tempes perdent peu à peu... Lire l'avis à propos de La Mule

76 3
Avatar oso
5
oso ·

Coupable et sans filtre

Il nous est évidemment impossible de juger objectivement des qualités et des défauts de "La Mule", film testament - ou tout au moins qui y ressemble fichtrement - d'un réalisateur, d'un acteur, d'un homme même que nous avons tant aimé. Clint est vraiment vieux, cette fois, plus besoin de faire semblant en rigolant en coin : l'homme s'effondre et sa voix s'éteint... Lire l'avis à propos de La Mule

39 5
Avatar Eric BBYoda
7
Eric BBYoda ·

"Faites-vous des amis avec l’argent trompeur "

À l’âge où nos contemporains soignent jardins, souvenirs et rhumatismes, Clint Eastwood nous offrit les flamboyants Mémoire de nos pères (2006), Lettres d’Iwo Jima (2007), L’échange (2008), Gran Torino (2009) et Invictus (2009). La suite, d’Au-delà (2010) à Le 15 h 17 pour Paris (2018), était moins convaincante. Clint... Lire la critique de La Mule

22 3
Avatar Step de Boisse
8
Step de Boisse ·

Don't cry for me America

Cela faisait 10 années que Clint n'avait plus tenté le pari de se retrouver derrière et devant la caméra, c'était pour Gran Torino, et on le retrouve ici, en vétéran reconverti en passeur de drogue, pour une oeuvre à la fois testamentaire et humaine. Autant le dire tout de suite, La Mule n'est pas forcément un film majeur du géant américain, notamment à cause de... Lire l'avis à propos de La Mule

40 2
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·