Que vaut La Nonne, dernier film de l'univers Conjuring ?

Avis sur La Nonne

Avatar Manoon22
Critique publiée par le

Dernier volet tiré de l’univers de la fameuse saga d’horreur Conjuring, La Nonne, réalisé par Corin Hardy, n’en sera pas forcément le plus effrayant.
Le film s’intéresse aux origines de la nonne très remarquée dans Conjuring : le cas Enfield. Il prend place dans une abbaye réputée maudite de Roumanie, où un prêtre ainsi qu’une jeune sœur n’ayant pas encore prononcé ses vœux sont envoyés afin d’enquêter sur un étrange suicide. C’était sans compter sur la présence d’une puissante entité démoniaque prenant la forme d’une nonne et faisant régner un perpétuel cauchemar au sein de ce lieu présumé sacré…

Alors je ne vais pas y aller par quatre chemins : si vous avez raffolé de la saga d’origine, vous risquez d’être déçu.

J’ai constamment été partagée entre une envie de sursauter et une envie de rire.
Oui oui, j’ai bien dit de rire, par exemple lors de scènes prenant une allure à la The Walking Dead difficilement compréhensibles, ou alors face à une énorme prévisibilité…

La majorité des sursauts puisent malheureusement leur source dans la quantité de jump scares, la plupart du temps gratuits. Au final, la peur est plus sonore (bonjour les bruits soudains au volume 7649) que visuelle. Il n'y a qu'à regarder d'un peu plus près ce qui se passe vraiment pour se rendre compte du manque de profondeur des scènes, le film restant à la surface des choses et ne cherchant pas forcément à construire de longs moments de tension et de suspens afin de maintenir l'angoisse du spectateur.

La Nonne souffre également d’un manque de cohérence important, les actions des personnages étant souvent infondées ou illogiques. J’ai aussi trouvé la fin vraiment tirée par les cheveux…

Vous l’aurez compris, ce nouveau volet ne m’aura pas vraiment convaincue.

Mais j’ai tout de même apprécié certains aspects du film, notamment l’atmosphère créée par les scénaristes : mystérieux château en pierre, temps grisonnant, image sombre, musique portée par des voix graves… Tout y est pour nous retranscrire un cadre propice à l’horreur et qui laisse doucement s’installer le malaise.

J'ai aussi trouvé que certaines scènes d’horreur, bien que très peu, étaient assez bien maniées. Mais surtout, il est nécessaire de noter le jeu de Taissa Farmiga qui, à l’image de sa sœur Vera Farmiga (liée de près à la saga puisqu’elle y tient le rôle de Lorraine Warren, l'un des personnages principaux), est impressionnante et convaincante dans son rôle.

Enfin, les quelques (mais rares) clins d'oeil à la saga d'origine font également plaisir à voir lorsqu'on a apprécié Conjuring.

La Nonne n’est donc clairement pas LE film d'horreur de l’année, mais il reste un divertissement pouvant éventuellement permettre de sursauter un peu (mais pas trop) le temps d’une soirée… !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 65 fois
1 apprécie

Autres actions de Manoon22 La Nonne