Un film de J. Cassavetes

Avis sur La Passion de Jeanne d'Arc

Avatar Bestiol
Critique publiée par le

Ce film, c'est _Faces_, _Une Femme sous influence_, et _Shadows_ à la fois, mais je commenterai plus longuement ce fastueux massacre du travail du décorateur une fois que j'aurais trouvé une version qui ne plante pas irrémédiablement 17 minutes avant la fin...
_________________________________________
Après visionnage intégral, je reste incapable d'expliquer pourquoi ce film est soufflant: si je vous dis que c'est parce que l'actrice, Renée Falconetti, est _habitée_ par son rôle, que même quand on la voit sangloter pour la enième fois, la tête tordue, on n'a toujours pas envie de ricaner, même pour la forme, pas plus que quand les mouches se collent au visage des acteurs, si je vous dis qu'on n'ose pas bouger, qu'on n'imagine même pas appuyer sur «pause», alors qu'on crève de soif, qu'on reste là, captif devant l'écran à admirer de simples (simples!) plans de visages (alors que, donc, le décorateur avait reconstitué des décors avec un budget faramineux dont on ne voit qu'une partie infime), qu'on n'en peut plus de cette somptuosité de chaque plan, pas mal enluminée par la composition musicale de Richard Einhorn est-ce que, au moins, ça vous donne envie de voir le film?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1003 fois
18 apprécient

Autres actions de Bestiol La Passion de Jeanne d'Arc