Chef d'oeuvre testamentaire d'un cinéma et d'une France révolue

Avis sur La Soupe aux choux

Avatar Black_Adam
Critique publiée par le

Rappelons les faits, en 81 la soupe au chou sort au cinéma. 1 an après le réal meurt, avant dernier de funes qui meurt 3 ans après. Tiré d un roman de 1980 d’un auteur mort 3 ans après.

Ce film fut un échec relatif puisqu'il a quand même moins bien marché que le gendarmes et les gendarmettes ou encore celui avec les extra terrestres et les charlots font l’Espagne.

Pourquoi ? Parceque ce cinéma ne marchait plus et tendait à mourir. Il était ringard, vieux, usé, fatigué. Ce cinéma représentait une France campagnarde, franchouillarde qui disparaissait elle aussi.
Ici il était question de bien boire, bien manger, il y a avait des curés, des bonnes sœurs qui font des excès de vitesse, des nudistes, des forces de l’ordres que l’on aimait et auxquels on faisait des signes amicales pendant qu’ils passaient en voiture et qu’on jouaient a la pétanque, des églises et des bistros ou l’on s’empoignait. C’était une vision fantasmée mais qui était ancré dans une certaine réalité terroir.
La mentalité des années 60’ et 70’ a contribué à ringardiser et faire disparaître certaines de ses valeurs avec le temps même si le coté libertaire (wtf, sans respect pour la narration, dénudés de ses films sont dans l esprit franchouillard et 68ard de l’époque)
Allez voir les charlots, dracula, des extra terrestres, des curés, des thaïlandaises, Hitler qui arbitre un match de foot, des bons verres bien alcoolisés…

Et en 81, on a compris que ce monde est fini et ce film ne raconte pas la fin de la comédie française franchouillarde mais ‘’c’est’’ la fin de la comédie franchouillarde dans toute la tristesse et la mélancolie que cela peut avoir. C est ça qui est touchant malgré les maladresses, c est le cœur ce film, il est vrai et sincère, beau.

Le film est complètement franchouillard. L’alcool à foison, la bonne soupe au chou (anti cancérigène,), les pets…
Mais pas que, il a compris qu’il était un des derniers fleurons du genre, un film testamentaire. Il est assez triste. Il est question de 2 personnes vieilles, fatiguées, sincères dont le monde se moque. Même les gendarmes ne les prennent pas au sérieux. Ils trouveront le repos seulement dans la mort.
La scène du début (la pendaison) fait écho à celle de la fin (le voyage au ciel). Cependant, on n’est pas dans une mort triste, alcoolisé, mais heureuse, consciente de sa longue vie à la fin.

Nos 2 personnages principaux sont d’un autre temps, en fin de vie et finalement personne ne les respecte sauf une créature venue du ciel (on est dans quelque chose d’assez divin, voir son arrivé angélique, un ange qui descend du paradis). Cette créature s’intéresse à ce qu’ils ont de plus précieux, ceux qui sortent de leurs terres. Elle est la seule qui s’intéresse à eux et les respecte. Cet ange se fait l’intermédiaire de ceux qui les adorent, les attendent et sont au ciel (leurs proches ?). Tout le long du film, il est question de la mort et d"une imagerie qui relève du divin.

Aussi, la femme de De Funès, renaissant dans sa flamboyante jeunesse, ne s’intéresse plus à lui. Dans une très belle scène, elle s’en va rejoindre des bandes de jeunes devant un De Funès qui la voit s’éloigner petit à petit. La réponse n’est donc pas de ressusciter les êtres aimés et de vouloir faire revivre les belles périodes de la vie du Bombée et du Glaude pour les rendre heureux. C’est l’époque qui a changé. Et ce n’est pas des proches d’en haut qui doivent descendre en bas (comme la femme de De Funes) mais les gens d’en bas (nos 2 héros) qui doivent monter en haut (aller au ciel, la mort, rejoindre leurs proches).

Le Glaude et le Bombee comprennent qu’ils n’ont rien à faire de plus sur Terre et décident de partir au ciel. C’est très beau. Et cela l’est d’autant plus qu’ils y vont avec leurs terres (qui chez les paysans est toute leur histoire, ce qu’ils ont de plus précieux) pour aller rejoindre des gens qui les respectent (leurs proches) quittant un monde qui les méprise.

C'est un film qui parle donc de la comédie franchouillarde et par extension d'une France qui lui a donné tant d'inspiration.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 920 fois
13 apprécient · 2 n'apprécient pas

Black_Adam a ajouté ce film à 4 listes La Soupe aux choux

Autres actions de Black_Adam La Soupe aux choux