Advertisement
Affiche La Source

Critiques de La Source

Film de (1960)

Vengeance & rédemption

Dans ce chef-d'œuvre, Bergman réussit une alchimie réaliste et mystique entre rigueur et poésie. Rigueur du scénario écrit par la romancière Ulla Isaksson, qui avait déjà collaboré au scénario de "Au seuil de la vie" (1958). Rigueur dans la composition des images avec le chef-opérateur Sven Nykvist, qui débute avec ce film une collaboration fructueuse avec le cinéaste.... Lire l'avis à propos de La Source

6
Avatar Lionel Bonhouvrier
9
Lionel Bonhouvrier ·

Odin versus Jésus-Christ

Après l'art du regard et l'analyse mélancolique du couple dans Monika (lire un truc à ce sujet), découvrir une nouvelle facette d'Ingmar Bergman à travers La Source est une véritable claque, une merveille d'esthétique, le théâtre d'un affrontement... Lire l'avis à propos de La Source

18 18
Avatar Morrinson
10
Morrinson ·

La passion d'une jeune pieuse.

Oscar du meilleur film étranger en 1961, "La source" d'Ingmar Bergman, inspiré d'une légende suédoise du quatorzième siècle, fut longtemps considéré comme une oeuvre mineure, le cinéaste lui-même avouant avoir plus ou moins pompé le "Rashomon" de Kurosawa. Eprouvant pour l'époque (filmer un viol en 1960, fallait le faire quand même !), "La source" prend racine dans le folklore, dans les... Lire l'avis à propos de La Source

18
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·

Critique de La Source par corumjhaelen

Bergmanien acharné, La Source fait partie de ses quelques films du Maître que je classe juste en dessous de ces deux chefs d'oeuvre que sont Cris et Chuchotements et Personna, et nettement au-dessus du Septième Sceau qui lui ressemble par certains côtés. Je lui attribuerais sans doute la note de 9.5 si c'était possible. Qu'est-ce qui provoque mon admiration pour ce film ? C'est à mon sens le... Lire la critique de La Source

17 1
Avatar corumjhaelen
10
corumjhaelen ·

Quand Bergman transforme la violence en art

La Source est sans doute le film le plus dur d'Ingmar Bergman, car il traite sans détour du viol et des terribles conséquences qui en découlent, comme la vengeance aveugle. Toutefois, la violence n'est ici pas tellement physique, elle est principalement morale. Les acteurs, que l'on retrouve avec plaisir d'un film à l'autre, sont parfaits et surtout sincères... Lire l'avis à propos de La Source

13 3
Avatar Libellool
7
Libellool ·

La Source

Déconsidéré par son propre réalisateur, le traitant de "film mort", La source est le premier long métrage dit de "rape and revenge" ayant, par exemple, inspiré la dernière maison sur la gauche de Wes Craven. Mais sans se contenter de mettre par image cette simple histoire de vengeance où l'on voit deux hommes et un enfant venir crécher sans le savoir chez le père de la fille qu'ils ont violée,... Lire l'avis à propos de La Source

9
Avatar Velvetman
7
Velvetman ·

La cruauté humaine

Film sombre et dur, à la technique irréprochable et au fond riche. Bergman nous sert une mise en scène aux petits oignons, mais en prime il nous offre de superbes plans et un noir et blanc sublime. D'ailleurs ce film confirme bien que Bergman était l'un des meilleurs en ce qui concerne l'utilisation du noir et blanc, Sven Nykvist nous offre une superbe photographie. Outre l'aspect technique,... Lire l'avis à propos de La Source

8
Avatar Moorhuhn
8
Moorhuhn ·

Critique de La Source par ghyom

Réflexion sur la religion et la nature humaine, opposant le christianisme et le paganisme, la civilisation et l’animalité, ce conte médiéval à la sauce bergmanienne s’avère un peu trop "sec" et bien loin de la puissance narrative et réflexive du film dont il s’inspire : « Rashomon ». La linéarité, l’absence de dialogue et même de sons diégétiques confèrent au récit une lenteur qui lasse là où,... Lire la critique de La Source

8 8
Avatar ghyom
7
ghyom ·

Le désordre et la foi.

Bien des films de Bergman peuvent être présentés comme des fables, dont la morale fluctue en fonction de son état d’esprit, plus ou moins ouvertement pessimiste. La Source est sans doute l’un de ses films les plus explicites sur ce registre, et ce ton explique sans doute la déception qu’il engendra chez les spectateurs, très en attente après les... Lire la critique de La Source

13 8
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Et à la fin coule une rivière

«[…] Que la demoiselle a un cou gracile. -C’est pour mieux faire étinceler l’or de mes bijoux. » C’est d’une voix corrompue et monstrueuse que le grand méchant loup dévoile à la jeune fille sa véritable nature. Certainement, ce jour-là, l’enfant au chaperon n’aurait pas dû s’aventurer dans la sombre forêt. Ingmar Bergman possède le don de raconter des histoires... Lire la critique de La Source

7 4
Avatar TheBadBreaker
8
TheBadBreaker ·