Bande-annonce
Affiche La Splendeur des Amberson

La Splendeur des Amberson

(1942)

The Magnificent Ambersons

12345678910
Quand ?
7.5
  1. 0
  2. 4
  3. 9
  4. 24
  5. 74
  6. 174
  7. 498
  8. 415
  9. 178
  10. 73
  • 1.4K
  • 92
  • 1.1K

Eugene Morgan aime Isabel Amberson, issue d’une vieille famille de la haute bourgeoisie américaine, mais elle lui préfère le fade Wilbur Minafer. Des années après, ayant réussi dans l’industrie automobile naissante, Eugene retrouve Isabel, veuve depuis peu, qui semble plus réceptive à ses...

Casting : acteurs principauxLa Splendeur des Amberson

Casting complet du film La Splendeur des Amberson
Match des critiques
les meilleurs avis
La Splendeur des Amberson
VS
Avatar Docteur_Jivago
8
Une splendeur vacillante

Toujours sous contrat avec la RKO après son éclatant coup d’essais « Citizen Kane », Orson Welles réalise et écrit l’adaptation du roman « La Splendeur des Amberson » de Booth Tarkington qu’il avait déjà adapté pour la radio en 1939 malgré la marge de manœuvres réduite par le studio, notamment vis-à-vis du montage final (finalement le film fut amputé de plusieurs minutes et une fin plus « moralement acceptable » a été tourné). Il nous raconte plusieurs destins liés au clan des Amberson, mais...

15 3
Un film au cœur d'or : froid et distant

Un titre et une histoire qui m'ont immédiatement attirée, intriguée. A tort. C'est triste. Je n'avais vu qu'un seul Welles avant : Citizen Kane... que j'ai arrêté avant la première demi-heure, tant celle-ci m'avait parue interminable. Pourquoi ? Pourquoi ne pas réussir à me plier au "bon gout populaire" qui exige que je sois sur le cul si je mate un film de l'incroyable, de l'incontournable Welles ? Ben parce que pendant ses films,... Lire l'avis à propos de La Splendeur des Amberson

1

PostsLa Splendeur des Amberson

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (24)
La Splendeur des Amberson
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
A la recherche des plans perdus.

Dès son second film, Orson Welles offre à la postérité des œuvres incomplètes et sur lesquelles les cinéphiles vont s’arracher les cheveux. Par une gestion catastrophique de son génie, de sa suractivité et de choix artistiques mettant en péril son assise à Hollywood, le prodige s’est très tôt coupé les ailes et a dû renoncer à tous les privilèges dont il avait joui pour Lire la critique de La Splendeur des Amberson

26 4
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·
Balzac à Hollywood

Quel parcours que celui d’Orson Welles ! Avant même d’avoir donné le premier tour de manivelle de son premier film, il est sacré demi-dieu, intronisé dans un royaume où il peut exercer une puissance réelle. Deux ans plus tard, son règne est déjà achevé : il n’a pas répondu à l’attente d’un public avide de prodiges. Hollywood attendait de sa part qu’il rééditât son exploit radiophonique. Or le... Lire la critique de La Splendeur des Amberson

4
Avatar Thaddeus
9
Thaddeus ·
Découverte
Génie en sourdine

Incontestablement, The Magnificent Ambersons est un bien bel objet cinématographique. Oui, c'est vrai, la photographie est classieuse. M. Stanley Cortez, je vous félicite, bravo. Oui, c'est vrai, la mise en scène est remarquable avec tous ces plans-séquences, ces contre-plongées, etc. Bravo à vous aussi, M. Orson Welles. Et que dire également de la qualité de la... Lire la critique de La Splendeur des Amberson

32 2
Avatar Kalopani
4
Kalopani ·
Critique de La Splendeur des Amberson par JimAriz

La Splendeur des Amberson est souvent dans l'ombre de Citizen Kane, dont il a été tourné dans la foulée. Pourtant ce merveilleux film n'a pas beaucoup à envier à son prédécesseur. Il n'y a qu'à regarder la mise en scène, toujours aussi novatrice que dans Citizen Kane, le plafond empêchant les personnages de cette famille de rester riche, les condamnant à une pauvreté latente. Il n'y à qu'à voir... Lire l'avis à propos de La Splendeur des Amberson

8 2
Avatar JimAriz
8
JimAriz ·
La croisée des temps

S'il ne s'était agi d'Orson Welles, La Splendeur des Amberson aurait sans doute laissé paraître un tout autre visage. Il faut dire que le successeur du mythique Citizen Kane avait largement de quoi se brûler les ailes : un réalisateur et scénariste courant plusieurs lièvres à la fois, une amputation brutale de l'ordre de quarante minutes et un montage piloté en solo par... Lire l'avis à propos de La Splendeur des Amberson

17
Avatar Cultural Mind
8
Cultural Mind ·
Toutes les critiques du film La Splendeur des Amberson (24)
Bande-annonce
La Splendeur des Amberson
Vous pourriez également aimer...