👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je ne m'y attendais pas du tout, mais "La visite de la fanfare" est vraiment une très belle découverte, un film tout en finesse. Il m'a fait rire, par ses situations cocasses, ces délicieux moments silencieux où les regards en coin en disent long : on a l'impression qu'à chaque instant, chacun se demande ce qu'il fiche là. A l'exception de la rayonnante Dina, Israélienne parfois intimidante, qui dégage une force confiante et donne le sentiment de toujours savoir qu'elle fait (du moins jusqu'à un certain stade du film).
J'ai donc ri de bon coeur en voyant cette fanfare à l'allure tellement fière qui tente de donner le change, de garder une certaine contenance au début, mais dont les musiciens se révèlent être de grands enfants un peu gauches, patauds, pour qui on finit par ressentir une certaine tendresse.
Toufik, le chef de la fanfare, m'a tout simplement bouleversée, par sa fierté et son autorité apparentes, qui laissent ensuite la place à sa grande sensibilité, sa poésie, à son regard de petit garçon perdu. La scène finale est d'ailleurs magnifique et exprime tellement bien cette douce tristesse qu'il contient mais que l'on découvre tout au long du film, et sur laquelle l'espoir et l'avenir reprennent finalement le dessus. Son rapport à Khaled change d'ailleurs au fur et à mesure, pour s'emplir de tendresse maladroite, comme pour rattraper les erreurs commises avec son fils.
"La visite de la fanfare" montre avec subtilité et simplicité ce que c'est d'être humain, avec nos masques, nos blessures secrètes, nos désirs inassouvis et nos imperfections.
emneuh
10
Écrit par

il y a 10 ans

La Visite de la fanfare
SanFelice
8

Fleurir le désert

La fanfare de la police d'Alexandrie se retrouve dans un trou perdu du désert israélien, simplement parce qu'un de ses membres a confondu Petah Tikva et Beit Hatikva. Un quiproquo qui pourrait être...

Lire la critique

il y a 8 ans

28 j'aime

5

La Visite de la fanfare
eloch
9

"Beau comme la rencontre fortuite d'un parapluie et d'une machine à coudre (...)"

Les rencontres les plus belles ne se sont pas millimétrées, prévues et grandioses, elles se font souvent dans des rues sombres, au moment où tout espoir semble avoir disparu. Une belle rencontre ça...

Lire la critique

il y a 9 ans

24 j'aime

4

La Visite de la fanfare
SBoisse
9

Juste une nuit

Je suis retourné à Petah Tikva, à moins que ce ne fût Beit Hatikva. Je craignais une déception, dix ans après. La bourgade n’a pas changé, la cité est plus que jamais perdue au fin fond du désert...

Lire la critique

il y a 5 ans

17 j'aime

5

Voisins du troisième type
emneuh
6

Critique de Voisins du troisième type par emneuh

Certes, ce n'est pas un chef-d'oeuvre de finesse et d'intelligence, mais avec Ben Stiller sur l'affiche, j'espère que personne ne s'attendait à une interrogation métaphysique sur l'ordre du monde...

Lire la critique

il y a 9 ans

12 j'aime

Before Sunrise
emneuh
4

Critique de Before Sunrise par emneuh

Au début du film, lors de leur discussion dans le wagon-restaurant, Jesse fait part à Julie de l'idée d'une émission qu'il a eue, où des Mrs et Mmes Toutlemonde du monde entier réaliseraient des...

Lire la critique

il y a 10 ans

9 j'aime

1

Couleur de peau : Miel
emneuh
7

Critique de Couleur de peau : Miel par emneuh

L'histoire de Jung, comme celle de beaucoup d'enfants adoptés, est particulièrement touchante, et il est difficile de ne pas se sentir ému tant l'implication émotionnelle du narrateur est forte. Les...

Lire la critique

il y a 10 ans

9 j'aime

3