Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Procès du racisme ordinaire

Avis sur La neige tombait sur les cèdres

Avatar Rawi
Critique publiée par le

Adapté du roman culte de David Guterson, La Neige tombait sur les cèdres raconte la vie d'une communauté mixte avant et après la seconde guerre mondiale (de 1930 à 1950). Sorti en 1995, le roman s'inspire en grande partie de la vie de son auteur qui a mis une dizaine d'années à rassembler ses souvenirs.L'auteur, habitant l'île de Bainbridge évoque la vie de ses nombreux voisins japonais ayant subi les camps d'internement durant la guerre. Il s'interroge au delà de ça sur les réactions de citoyens lambda face à l'injustice criante infligée à une minorité bouc emissaire. La population de cette île imaginaire est composée d'Américains et de Japonais qui vivent dans l'île de San Piédro située sur la côte nord ouest des Etats-Unis. Le succès public et critique de cette oeuvre explorant un recoin refoulé et mécconnu de l'histoire des Etats-Unis rapporte de nombreux prix à son auteur.
Les tourments de l'Histoire provoquent les tourments amoureux du jeune Ishmaël Chambers fils du rédacteur en chef du journal local, victime de la ségrégation antijaponaise de l'après guerre. En effet, la jeune Hatsue dont il est amoureux va se retrouver déportée vers le camp de Manzanar.
Entre 1941 et 1942, la Californie compte 120000 citoyens d'origine japonaise divisés en trois catégories. Les "isseis" qui ont choisi de rester japonais représentent environ un tiers de cette population, les "Niseis" et leurs enfants "Sesei", sont quand à eux des citoyens américains à part entière du moins légalement. Ils sont tous victimes du rejet de la part de la population blanche et les choses ne feront qu'empirer suite à Pearl Harbor qui déclenche une vague d'hystérie antijap'. Leur déportation est exigée. L'ordre sera signé par Roosevelt en janvier 1942.
La construction en flash back nous montre le procès d'un pêcheur japonais accusé du meurtre d'un de ses collègues américains et ce qui a amené cette population à cette haine raciale. Elle révèle petit à petit au spectateur une vérité cachéedérrière les apparences de la bienséance.
Le choc des cultures, le racisme ordinaire et le communautarisme sont au cœur de ce film merveilleusement mis en images. La réalisation extrêmement précise nous offre des images d'une somptueuse beauté mises en valeur par la partition remarquable de James Newton Howard. Scott Hicks, que le triomphe de Shine a aidé à monter le projet librement, excelle à reconstituer l'ambiance étouffante du tribunal contrastant magnifiquement avec les merveilleux et glaciales paysages de neige extérieurs. Le tournage fut très difficile mais le projet suscitait un tel enthousiasme que les équipes se sont données à fond sur le plateau. Les acteurs, non des moindres (Ethan hawke, Max Von Sydow, Sam Sheppard, James cromwell) sont tous excellents et campent des personnages aussi complexes que bien construits.
Le passage de témoin entre le père, journaliste intègre, droit et son fils qui peine à trouver sa place est aussi un thème bien traité ici.
Va-t-il être à la hauteur de son héritage ?
Se montrer digne de son éducation ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2696 fois
47 apprécient

Rawi a ajouté ce film à 4 listes La neige tombait sur les cèdres

Autres actions de Rawi La neige tombait sur les cèdres