Un kaléidoscope cinématographique

Avis sur Laurence Anyways

Avatar Jean Éleuthère
Critique publiée par le

Laurence veut devenir une femme, et ce n'est que le jour de ses trente ans qu'il se l'avoue définitivement à lui-même et à ses proches. Fred, sa compagne, est bien obligée de faire avec la nouvelle, ce qui ne va pas être de tout repos pour le couple, qui oscillera alors entre distance et complicité. Bien plus qu'une réflexion sur la trans-identité (néanmoins bien présente), c'est à cette romance impossible que Xavier Dolan va s'attacher tout au long de son film, brillant à bien des égards. La relation entre Laurence et Fred va ainsi devenir le moteur du scénario, qui décrit par ailleurs la lente et progressive évolution de Laurence d'un sexe vers l'autre. Foin des tabous et des préjugés, le troisième long-métrage de Xavier Dolan secouera les esprits trop étroits.

Autant Les Amours imaginaires, le précédent film de Dolan, nous avait paru surestimé par la critique, autant Laurence Anyways démontre que (...).

La suite ici : http://eleutheries.wordpress.com/2012/07/17/laurence-anyways-de-xavier-dolan-un-kaleidoscope-cinematographique/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 282 fois
1 apprécie

Autres actions de Jean Éleuthère Laurence Anyways