Univers magique & histoire vieillissante.

Avis sur Le BGG - Le Bon Gros Géant

Avatar Xavier DC
Critique publiée par le

Monsieur Spielberg est de retour après avoir fasciné des années durant avec Rencontre du troisième type ou son E.T il revient à l’animation avec le bon gros géant film que j’ai vu il y a un bon moment mais je ne savais vraiment pas comment vous l’aborder, l’affiche du bon gros géant dit “Le magicien est de retour” il y a de cela effectivement magicien parce que l’univers qu’il fabrique pour ce film est incroyablement fascinant mais alors que la technologie, les effets speciaux, les géants sont très bien fait l’histoire elle n’a pas évoluée de celle qui a fait son succès: les années 80 et on ne peut que penser en voyant ce film qu’il est dépassé.

l’ensemble n’est pas cohérent ensemble est c’est donc une belle déception.

Les films rendant hommage à Spielberg et à ses années là il y en a comme: Super 8 qui me vient tout de suite à l’esprit et c’est une réussite, ou la série actuellement en diffusion Stranger Things que vous ne devez louper sous aucun prétexte tant elle a de l’avenir et fera les futurs beaux jours de Netflix.

Avec le bon gros géant, Spielberg prouve qu’il reste un magnifique conteur, son rapport à l’enfance la manière qu’il a de l’amener de film en film reste la même. Là ou l’on voit qu’il est de son temps c’est qu’il prend beaucoup de temps à nous expliquer que le BGG ne doit pas être repéré par la population est donc utilise tout un tas de procédé quand il est parmi les humains pour se camoufler.

C’est fluide, les chorégraphies sont sympas mais il insiste dessus comme ci c’était quelque chose de nouveau j’prends juste exemple d’Harry potter quand il est dans le bus “magique” et qu’ils ne doivent pas être repérables des humains c’est la même chose et ça été fait il y a 10 ans.

Les ambitions des personnages ou ce qu’il rêve de devenir ou de voir fait très 80 egalement se sont des rêves ou des ambitions que les jeunes d’aujourd’hui n’ont plus et vous le verrez en voyant le film.. Par exemple un enfant qui rêve de serrer la main au président à l’époque oui.. A la nôtre admettons mais bon j’y crois pas des masses, son discours n’est plus d’actualité.

L’autre gros problème du film pour un film pour “enfants” c’est l’ennui. Avec ce film l’ennui est bien présent, constant je dirai même. Le film constitue à sa majorité une succession de dialogues sans fin ou la caméra ne cesse de répondre entre la petite et le géant, c’est interminable j’ai cru 100 fois m’endormir à mon siège. Le choix de l’actrice qui incarne l’enfant et aussi un mystère pour moi car je l’ai trouvé agaçante au possible, l’admiration de son point de vue dans le film ne saute pas aux yeux bien des enfants acteurs de talents auraient pu incarner mieux que cela cette enfant, je ne l’a trouve vraiment pas bonne et c’est dommage car elle fait partie des têtes d’affiches. Pour le Bon gros géant Mark Rylance vu dans le très bon dernier film de Spielberg: Le pont des espions, nouvel acteur phare de ce réalisateur a prêté ses traits pour incarner le géant du film, c’est un excellent acteur, le travail fait est irréprochable à cet égard. Pour le doublage français on fait encore n’importe quoi, au lieu de laisser la voix au doubleur habituel de Mark Rylance qui essaiera au moins d’être fidèle au travail de l’acteur on se dit qu’engager un acteur super populaire incitera les gens à voir le film c’est navrant. Dany Boon prête sa voix au bon gros géant.

Voici ce qui est réussi: l’univers. Je vous disais le rendu est sublime mais c’est vraiment le cas, les rêves sont enfermés dans des boîtes et ressemblent à des petites lucioles de toutes les couleurs c’est absolument fascinant là oui avec ses scènes ont est transportés et on retombe en enfance oui.

Le cadre du film est également important, quand je parle de cadre je parle des lieux de la façon d’y amener de la lumière de rendre terrifiant un lieu comme dans les films d’horreurs ou de le sublimer et dans celui ci il y a toute une scène magnifique ou le bon gros géant se retrouve au palais de la reine et on joue beaucoup sur le contraste. Lui a évidement une énorme table avec une énorme chaise et eux sont à coté plus bas et l’on joue évidement sur ses différences, le cadre est sublime, la scène très belle même si elle ralentit le film et est un peu inutile. Elle accompagne le final qui quant à lui est risible à souhait et qui sombre le film, je ne sais pas comment ce final leur est venue seul les derniers instants ont ce petit côté magique, a de la finesse autrement c’est d’un raté.. J’en ai pas les mots.

Spielberg déçoit donc avec ce bon gros géant qui n’est jamais à la hauteur de ce qu’on en attendrait. On est autant fasciné, qu’ennuyé et donc l’alchimie ne prend pas c’est un film oubliable qui ne marquera pas sa filmographie si vous voulez des films qui rendent hommage à son travail Super 8 et la série Stranger Things dont je vous ai parlé peu avant feront bien mieux l’affaire. Dommage..

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 152 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Xavier DC Le BGG - Le Bon Gros Géant