Affiche Le Caporal épinglé

Le Caporal épinglé

(1962)
12345678910
Quand ?
6.7
  1. 0
  2. 1
  3. 1
  4. 3
  5. 20
  6. 52
  7. 57
  8. 16
  9. 6
  10. 5
  • 161
  • 8
  • 83

En 1940, dans un camp de prisonniers, un caporal n'a qu'une idée : s'évader. C'est à la septième tentative qu'il y parvient, en compagnie de son fidèle Pater.

Casting : acteurs principauxLe Caporal épinglé

Casting complet du film Le Caporal épinglé

PostsLe Caporal épinglé

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (5)
Le Caporal épinglé
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
« N’ayant pas de condition, je pars à la recherche de la dignité humaine »

« C’est à nous de démerder tout seul » C’est avec une de ces phrases que débute le récit de la bande de prisonniers de guerre français en Allemagne. Du déjà vu, non ? En 1962, pour l’un de ses derniers films, Renoir récidive avec les grands thèmes de la Grande Illusion. L’amitié, l’engagement, la solidarité reprennent leurs droits dans ce film d’une nouvelle génération d’acteurs, celle de...

12 4
Avatar Sergent Pepper
7
·
Critique de Le Caporal épinglé par denizor

1962, Jean Renoir ne le sait pas encore mais il réalise avec le Caporal épinglé son dernier film de cinéma (même si le petit théâtre de Jean Renoir, conçu pour la télévision sera finalement distribué en salles). Et mine de rien, le film permet à son auteur de se pencher sur son oeuvre, et même de s'auto-citer : c'est le cas lors de la scène de l'évasion de Ballochet/Claude... Lire l'avis à propos de Le Caporal épinglé

4
Avatar denizor
7
denizor ·
Les temps changent

Revu cette après-midi, Le caporal épinglé m’a semblé bien meilleur que dans mon souvenir, et mon 6, réévalué confine même au 7. Qu’est-ce que Jean Renoir y peut, si la guerre de 40 fut, pour les armées françaises, une triste pantalonnade et si, malgré 100.000 morts et quelques coups d’éclat, personne ne prend aujourd’hui au sérieux cette guerre-là ? Écrivant cela, j’ai... Lire l'avis à propos de Le Caporal épinglé

8 2
Avatar Impétueux
6
Impétueux ·
Arbeit, Arbeit, Arbeit ! (Trafail, avec l'accent)

Ce sera le dernier long métrage du réalisateur Jean Renoir : il avait alors 68 ans. Espérait-il finir son oeuvre cinématographique en apothéose en attirant les foules comme "La vache et le prisonnier" qui, trois ans plus tôt avait fait un tabac (8,2 millions de spectateurs en France) avec l'évasion d'un prisonnier de guerre (et d'une vache) jouée par Fernandel ? Verneuil avait en effet gagné... Lire la critique de Le Caporal épinglé

Avatar 270345
6
270345 ·
Toutes les critiques du film Le Caporal épinglé (5)
Vous pourriez également aimer...