Histoire passionante, réalisation décevante

Avis sur Le Cas Richard Jewell

Avatar Axel Cuguilliere
Critique publiée par le

Critique à écouter ici
Clint Eastwood réalisateur. Un agent de sécurité accusé d’être un terroriste. Tout était réuni pour faire un film palpitant. Mais ce n’est pas le cas.
Lors des JO d’Atlanta en 1996, Richard Jewell découvre une bombe. Il devient un héros national pendant quelques jours, jusqu’à ce que le FBI enquête sur sa possible implication. S’en suit une longue bataille entre Jewell, son avocat, les médias et la police.
Clint Eastwood est un habitué des scénarios avec un anti-héros mais il réalise ici un drame qui manque d’énergie. L’histoire passionnante n’est pas en cause. L’interprétation des acteurs non plus. Katty Bates a été nommé pour l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle. Elle est touchante. Elle nous emballe dans son jeu de la mère de Richard, protectrice et impuissante. Paul Walter Hauser, dont c’est le premier rôle au cinéma, joue un Richard Jewell convaincant. Un homme naïf qui s’acharne à respecter le FBI. Il souhaite lui-même en devenir un agent.
Clint Eastwood expose habilement les rouages d’une situation complexe. Pourtant, le personnage de la journaliste « prête à tout » pour sortir un scoop, n’est qu’une caricature grotesque. L’écriture de l’agent du FBI chargé de l’enquête, est peu réussie. On ne comprend pas bien ses intentions et sa pensée.
La réalisation est soignée ; Une belle mise en scène de l’attentat ou de Jewell dans sa maison enfermée à huit clos. Mais cela manque de rythme. On aurait apprécié plus de tension et de pression sur les épaules de Richard Jewell pour se rapprocher de la réalité. Celle d’un homme qui a sauvé des vies et qui se retrouve injustement accusé.

Axel

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 69 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Axel Cuguilliere Le Cas Richard Jewell