Bande-annonce
Affiche Le Cousin

Le Cousin

(1997)
12345678910
Quand ?
6.0
  1. 12
  2. 16
  3. 42
  4. 113
  5. 290
  6. 455
  7. 322
  8. 94
  9. 13
  10. 1
  • 1.4K
  • 25
  • 215

Un flic ne peut être bon s'il n'a pas un cousin. Partant de ce postulat, Delvaux cherche, même en s'arrangeant avec la loi, à garder Nounours, son indic, avec lequel il a fini par entretenir de bons rapports...

Casting : acteurs principauxLe Cousin

Casting complet du film Le Cousin
Match des critiques
les meilleurs avis
Le Cousin
VS
Ambiguïté

Un "cousin", dans le jargon policier, c'est un indic (enfin, si on se fie au film; perso, j'ai pas vérifié, mais je fais confiance). Le film marquait enfin le retour de Corneau au polar, genre qui l'avait fait connaître (et dans lequel il a signé quelques uns des films marquants du cinéma français, comme le Choix des armes, Police Python 357 ou Série Noire). Et, dans le genre, c'est plutôt une réussite. Le grand pari du film c'est de confier les deux rôles principaux à deux comiques à...

6 1
Avatar Eric Pokespagne
4
Eric Pokespagne
Du (tout petit) cinéma français

"Le Cousin" est tristement représentatif d'un (tout petit) cinéma français qui a désormais même oublié comment faire des polars... Et voit même Alain Corneau, à la réputation pourtant honorable, déchoir : si la peinture qu'il fait du monde de la police et de la pègre a une certaine crédibilité, son film souffre à la fois d'un déficit général au niveau de l'interprétation (Timsit et Chabat, sympathiques, n'arrivent pas à faire... Lire la critique de Le Cousin

PostsLe Cousin

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (7)
Le Cousin
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le cousin

"Le cousin" marquait le retour d'Alain Corneau à son genre de prédilection, le polar, après plusieurs films très éloignés du cinéma policier, notamment "Tous les matins du monde", qui lui vaudra de remporter les Césars du meilleur film et du meilleur réalisateur en 1992. Cinq ans plus tard, avec entre-temps le flop du "Nouveau monde", son film le plus personnel, Corneau revient donc au genre... Lire l'avis à propos de Le Cousin

6 3
Avatar Val_Cancun
8
Val_Cancun ·
Critique de Le Cousin par Incertitudes

11 ans après Le Môme, Corneau revient à ses premiers amours, le genre par lequel il s'est fait connaître avec Police Python 357, Série Noire ou encore Le choix des armes : le polar. Avec la complicité de l'ancien flic Michel Alexandre, qui avait travaillé auparavant avec Tavernier sur L627 et Téchiné sur Les Voleurs, il aborde un univers encore jamais véritablement abordé dans le cinéma... Lire l'avis à propos de Le Cousin

3 1
Avatar Incertitudes
8
Incertitudes ·
Découverte
Critique de Le Cousin par Alligator

Etonnants Timsit et Chabat, c'est vrai dans des rôles totalement à contre-emploi. Corneau s'essaie avec une belle réussite à faire un noir dans la plus pûre tradition, mais avec les éléments actuels. Espérons que cela ne vieillisse pas trop. J'ai quelques craintes sur ce plan. Lire l'avis à propos de Le Cousin

Avatar Alligator
7
Alligator ·
L'art du contre emploi

Si le scénario peut sembler classique mais solide, ce qui fait la force de ce film, tout son cachet, ce sont ses personnages principaux. Et quels personnages ! entre Alain Chabat en flic à cran (bon c'est pas Clint is wood hein quand même ^^ ) et Patrick Timsit en "cousin", indic paumé qui ne cherche en fait que le petit bonheur de sa famille au milieu de barres d'immeubles miteuses où... Lire la critique de Le Cousin

1 1
Avatar pippoletsu
9
pippoletsu ·
Toutes les critiques du film Le Cousin (7)
Bande-annonce
Le Cousin
Vous pourriez également aimer...