Sorti quelques mois avant le procès de Nuremberg !

Avis sur Le Criminel

Avatar Redzing
Critique publiée par le

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, un enquêteur traque un criminel de guerre nazi, réfugié dans une petite ville du Connecticut. Il devra doubler d'ingéniosité pour le faire se révéler... "The Stranger" est un film méconnu d'Orson Welles. Sur la forme ce n'est pas étonnant, la patte du réalisateur étant moins visible et moins forte que pour un "Citizen Kane" ou un "Touch of Evil".

Néanmoins, l'ensemble est filmé avec soin, et bénéficie surtout d'un très bon scénario. En particulier via la traitement de l'antagoniste, interprété par un Orson Welles en forme. Loin d'être un méchant machiavélique, il est davantage présenté comme un monstre qui a changé de vie, et se battra pour préserver sa nouvelle existence où il éprouve de réels sentiments, quitte à commettre de nouvelles atrocités. Quant à lui, Edward G. Robinson interprète avec flegme un enquêteur froid et roublard. Ajoutons que l'idée de l'intrigue est particulièrement originale et audacieuse pour l'époque, le film étant sorti quelques mois avant le procès de Nuremberg en 1946 ! On y voit même des extraits d'images d'archives tournées lors de la libération des camps de concentration, choses alors inédites à Hollywood. Un œuvre intéressante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 9 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Redzing Le Criminel