Avis sur

Le Crocodile de la mort par tzamety

Avatar tzamety
Critique publiée par le

Réalisateur des cultissimes Massacre à la tronçonneuse et Poltergeist, Tobe hooper tourna Le crocodile de la mort entre ces deux œuvres.

On se retrouve en Louisiane dans une ville où la débauche est la principale activité d'une bonne partie de la population. C'est ici que vit Judd, gérant un motel isolé prés d'un marais. Les clients se font rares. Heureusement, Judd a trouvé de la compagnie en la présence d'un crocodile!

Tobe Hooper nous livre donc un Psychose au pays des rednecks. Les quelques points communs sont flagrant mais ne nuisent en rien l'authenticité de l'œuvre. Le meurtrier n'est ici pas obsédé par sa mère mais par ce fameux crocodile.

L'ensemble se regarde mais manque cruellement de suspense. L'histoire a le cul entre deux chaises soit l'enquête policière concernant la disparition d'une jeune femme et le slasher pur. Ce choix scénaristique provoque des ruptures de rythmes et donne l'impression que certains enjeux sont mis de coté ou plutôt retardé afin de pouvoir en aborder d'autres.
On peut reprocher un enchaînement trop rapide des évènements, tout se déroule en une nuit! Durant cette fameuse nuit, le motel arrive à accueillir une petite dizaine de personnes, ça tourne encore bien pour un lieu isolé.

La réalisation est simple mais sans fioriture. Les scènes sont efficaces et sanglantes, sans tomber dans la complaisance. Vous l'aurez compris, sans être un sommet de l'horreur, Le crocodile de la mort se regarde tranquillement et procure quelques bons moments gores.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 365 fois
2 apprécient

Autres actions de tzamety Le Crocodile de la mort