La beauté sans mystère

Avis sur Le Diable probablement

Avatar Aram
Critique publiée par le

J'admire Bresson, mais en voyant ses films je me rends progressivement compte de ce qui m'empêche d'adhérer complètement à son art ; et c'est autre chose que l'aridité de l'oeuvre, ou alors c'est précisément cette aridité, mais ce en quoi tient réellement cette aridité - au-delà du jeu d'acteur éteint, des dialogues laconiques, de l'absence de musique, etc. Je crois ce qui rend ce cinéma difficile, en tout cas à mes yeux, c'est l'absence de mystère ; rien n'échappe à Bresson - pas un sourcillement des acteurs, pas un recadrage hasardeux - et donc rien n'échappe au spectateur. Bien sûr, il y a l'idée du "Less is more" mais je ne crois pas à ça, en tout cas pas un à "Less" qui serait géométrique comme un "Specific object" de Donald Judd. Alors oui je vois la beauté de la forme, qui a peu d'égales dans l'histoire du cinéma, je vois des visages fascinants, rendus fascinants par la caméra, je perçois la puissance des associations images/sons (comme cette seringue plantée dans le bras au son de la messe), mais il y a quelque chose qui m'empêche d'aimer vraiment ça, car toutes les choses chez Bresson - en tout cas dans ce film - ont l'air de ce qu'elles sont ; rien ne déborde - oserai-je dire "rien ne vit" ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 422 fois
2 apprécient

Autres actions de Aram Le Diable probablement