Laissez moi être naïf, c'est bien plus beau !

Avis sur Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain

Avatar Robin Wood
Critique publiée par le

Voici à peu près 10 ans que je connais ce film et que je le revois environ une fois par an. Une sorte de pèlerinage, de rituel, ou d'addiction qui m'a fait me poser la question suivante: Pourquoi j'aime ce film ? Pourquoi celui là spécifiquement ? Je pense que le temps d'écrire sur ce film est venu.

C'est assez dur de choisir par où commencer, alors passons sur les évidences. Yann Tiersen à la musique c'est tout simplement un excellent choix, elle colle parfaitement au personnage comme si la tempo de ses compositions était calé sur le rythme des battements de coeurs d'Amélie. La réalisation est execllente, tant la lumière que le cadre, le son, les acteurs, la mise en scène ... Mais je ne m'attarderais pas là dessus, plutôt sur ce qui fait Amélie et mon engouement pour ce film. Souvent il lui a était reproché d'être un film naïf, gnagna, débile, avec un éclairage jaune p*sse horrible. Alors remettons les pendules à l'heure, OUI c'est un film naïf, mais bordel que ça fait du bien !!!

Le personnage d'Amélie est une enfant, clairement, elle vit dans son monde et le film suit sa vie à travers SA vision du monde. Non ici on ne cherche pas à montrer Paris aujourd'hui, hier ou demain. On va juste suivre gentiment la vie de cette fille un peu perchée, qui ne pouvant s'adapter au monde actuelle, va vivre dans son monde se souciant de problèmes qui peuvent sembler anodins pour la majorité des gens mais qui ont, pour elle, une importance capitale. C'est là toute la force d'Amélie, avoir une vision maladroite sur le monde, comme l’aurait un enfant. Et rendre les gens heureux. Même si on leur ment, certes, l'essentiel est de les faire avancer et de ne pas les laisser s'enfoncer dans une vie triste et morose comme ils le sont au début du film, leur rappeler que la vie est belle.

Car oui, la vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie (André Malraux, Big up!), et comme on le dit dans le film: les temps sont durs pour les rêveurs. Oui, c'est vrai, cela semble dur de rêver actuellement, et pourtant, ce film me fait comme une piqure de rappel à chaque visionnage. J'ai le droit au rêve. J'ai le droit d'être triste pour des choses qui semblent futiles, voir carrément absurdes. J'ai le droit de vouloir aider les inconnus. J'ai le droit d'être un enfant et d'être dans mon monde.
La simplicité est maitre mot. Il faut accepter la futilité et la naïveté de ce film pour l’apprécier car c'est toute sa force. C'est ce qui en fait tout son charme.

Amélie n'est pas juste un très bon film d'enfance, c'est un bond à pieds joints dans l'essence même de l'enfance, une rencontre de personnages poétiques dont on apprécie mêmes les plus malotrus d'entre eux. C'est un film qui fait du bien, un film qui réconforte, un film touchant, un film qui fait relativiser notre vision de la vie. Et j’aime à penser qu’au prochain visionnage, mon appréciation du film sera encore plus forte.

Je ne cherche pas à convaincre les non convaincus, loin de là, mais d’arrêter de lui reprocher ce qu’il est. On ne cherche pas la réalité dans des films, alors pourquoi chercher une vision d’adulte chez Amélie Poulain ?
En bref, regarder Amélie comme une gourmandise, quelque chose qui semble sans intérêt mais qui au fond fait du bien.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 365 fois
3 apprécient

Robin Wood a ajouté ce film à 4 listes Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain

Autres actions de Robin Wood Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain