Les trois gros cochons

Avis sur Le Grand Méchant Loup

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

J'aime bien les auteurs mais lorsque j'ai vu la bande annonce j'y ai pas cru à ce film. J'attendais tout de même qu'il sorte pour le voir ; ça aura pris du temps, mais j'ai fini par le trouver. Ben oui, ce film est loin d'être aussi populaire qu'un Danny Boon malgré ses trois têtes d'affiche, du coup ça n'a pas été simple.

Et je suis bien content d'avoir persisté. Parce que, même si ce n'est pas la comédie de l'année, ça reste un bon cru. Et un film dans lequel Poelvoorde m'a fait rire. Un Poelvoorde qui retrouve un personnage pathétique dans un film pas trop moralisateur. C'est devenu rare ça. parce que les Ben et les bons sentiments, ça lui va pas trop bien. Même si son personnage n'est pas le plus immoral de l'histoire, ça fait plaisir.

L'intrigue est intéressante : on suit trois personnages masculins en proie au doute dans leur couple, crise de quarantaine oblige. L'originalité, c'est la structure qui n'est jamais que celle des trois petits cochons. C'est étonnant et c'est malin. Les situations sont globalement drôles, parfois un peu surréalistes (quand Patouche demande : 'pouquoi tu m'aimes pas?'). Certains passages tombent à plat, comme cette intro qui nous présente les trois frangins : l'idée n'est pas mauvaise et est prétexte à du rire, mais le duo d'auteurs ne parvient pas à écrire la situation de manière à faire rire. Le reste, heureusement est de meilleure qualité ; en fait, c'est le surplus de personnages que les auteurs ont du mal à gérer, ils ont du mal à rythmer leurs interventions et à créer une alchimie entre les personnages qui rendrait la conversation 'naturelle'. De plus, je les trouve un peu timides par moment : certaines scènes auraient pu être poussées plus loin. Sans forcément aller dans l'humour 'pipi-caca' (que j'apprécie aussi) juste pour approfondir les situations, aller au bout des idées, exploiter à fond ces trois personnages (et même leurs épouses même si elles ne sont pas ici au centre de l'intrigue).

La mise en scène est sans doute trop soignée et maniérée pour ce type de comédie. Surtout que ça édulcore un peu trop le message ; un aspect plus sale, une lumière plus plate, un peu comme une comédie française des années 70, aurait mieux valorisé l'aspect immoral de l'intrigue. Cela n'empêche pas d'avoir de beaux moments, le travelling final autour de la piscine est génial, très bien orchestré (en plus, en général, ce genre de traveling compliqué a lieu au début d'un film pour donner envie au spectateur de rester, ici ça a lieu à la fin comme pour terminer sur une très bonne note). Les acteurs s'en sortent tous très bien. On ne sent pas assez d'alchimie entre les frangins, malheureusement, mais chacun dans son récit s'en sort assez bien. Poelvoorde a peut-être plus de mal pour ce qui est de faire la voix off,de même qu'il a un peu perdu de sa superbe de comique, mais il a ces petits éclairs de génie comique qui le traversent par moment et qui rendent un scène hilarante.

Bref, ça se laisse regarder facilement, et puis ça fait plaisir de voir une histoire égoïste, sans trop de morale pour casser les bonbons.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 317 fois
4 apprécient

Autres actions de Fatpooper Le Grand Méchant Loup