Affiche Le Lézard noir

Critiques de Le Lézard noir

Film de (1968)

Un grand divertissement baroque

Des robes à plume et des fume-cigarettes !... Des trémoussements orgiaques dans une arrière-salle multicolore !... Un bossu catcheur !... Des rochers en carton-pâtes !... Une main coupée !... Des voix-off s'attendrissant sur un amour impossible !... des lancers de serpent ! La plus belle déclaration d'amour jamais faite à un canapé !... Une exquise jeune femme promenée dans une valise !...... Lire la critique de Le Lézard noir

Avatar Johann Leuwen
7
Johann Leuwen ·

"A notre époque, il n'y a plus de miracle"

Ce film rend le spectateur nostalgique d'une relation humaine spécifique et mystérieuse, qui est celle entretenue entre le détective Akechi et le lézard noir. A la fin du film, une double nostalgie ou une volonté de prolonger la première s'opère, une "phosphorescence" dans le noir, grâce aux corps de soie et d'acier de Sanae et de Yukio Mishima. Un détective aussi brillant que Shinichi Kudo,... Lire la critique de Le Lézard noir

Avatar ForcenéCritique
8
ForcenéCritique ·

Un lézard rare ◥

Intrigue policière de Kinji Fukasaku (Battle Royale), sous un scénario tout aussi sérieux que cocasse. En effet c'est l'histoire d'une voleuse de bijoux qui kidnappe une fille d'un joaillier afin de s'acquérir d'un diamant du nom d'Étoile d'Égypte. Tour de force de ce long métrage l'acteur Akihiro Miwa star transsexuelle, connu au japon également pour sa polyvalence artistique. Mais aussi... Lire la critique de Le Lézard noir

1
Avatar NєσLαιη
10
NєσLαιη ·

Un autre Fukasaku

Il y a autant d'intérêts que d'arguments à voir ce film : - Fukasaku pond un film pop kitsh en 1968, période trouble au Japon notamment. - C'est un film pour Akihiro Miwa. - Présence de Yukio Mishima dans une scène qui lui va comme un gant. - Un film plein de stéréotypes mais qui n'est pas convenu dans le sens où l'action est quand même prenante. Un très bon moment en somme et qui suffit à sa... Lire l'avis à propos de Le Lézard noir

Avatar OVBC
8
OVBC ·

Critique de Le Lézard noir par nihoneiga

l'introduction est un trompe l'oeil. Passé ce délicieux moment où le style Fukasaku épouse un visuel plus travaillé que d'habitude, le film sombre et ne se releve pas. Le Lézard noir reste neanmoins à voir, pour les fans de Fukasaku, mais aussi de Rampo, et Mishima qui s'affiche ici dans un petit role au coté de son amant mondain (mais jamais officiel), le transexuel Miwa Akihiro. Sans etre... Lire l'avis à propos de Le Lézard noir

Avatar nihoneiga
5
nihoneiga ·

Le Lézard amer

Bariolage foutraque d'idées et de costumes sortis de l'imagination d'un fou. Ou de plusieurs, au choix entre Rampo Edogawa et Yukio Mishima. Lire la critique de Le Lézard noir

Avatar Limguela_Raume
6
Limguela_Raume ·