Cinéma de l'équilibre, des limites et de l'explosion (achtung spoil)

Avis sur Le Marchand des quatre saisons

Avatar Nicodes
Critique publiée par le

Personnage au physique robuste et à l'âme fragile, souffrant de l'intérieur, ne maîtrisant rien à l'exemple de sa force lorsqu'il frappe sa femme, comme si tout lui échappe. En équilibre permanent, pouvant tomber à tout moment, en décalage avec ce monde cruel qui n'est pas le sien, où il ne sent jamais vraiment chez lui. Existence qu'il cherche à fuir, de son départ à la légion étrangère à ses multiples tentatives d'évasion, par les femmes, par l'alcool. A t'il vraiment un jour aimé, oui peut être mais rien ne s'est jamais déroulé comme prévu, quelque chose le tourmente toujours, il n'est jamais parfaitement serein, et dans ses moments de bonheur la chute et le désespoir ne sont jamais loin. Personnage de Fassbinder, infiniment torturé, qui ne demande qu'à exploser. Lui, se suicide en buvant un shoot d'alcool pour chaque ami, chaque moment de sa vie, le tout en affirmant dans une dernière phrase pleine d'optimisme que "tous les hommes sont des salauds".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 200 fois
1 apprécie

Autres actions de Nicodes Le Marchand des quatre saisons