Avis sur

Le Mécano de la « General » par batman1985

Avatar batman1985
Critique publiée par le

A l'époque du muet, il existait une grande rivalité aux USA entre deux grands comiques dans leur genre. Le premier, c'était Charlie Chaplin et son désormais célèbre personnage de Charlot dont les farces et les excentricités demeurent encore célèbre aujourd'hui. L'autre, c'était Buster Keaton. Keaton interprétait un personnage tout aussi malchanceux que son concurrent. Cependant, comparé à Chaplin, Keaton n'était pas aussi excentrique dans ses émotions. Il demeurait nettement plus réservé et les situations comiques venaient plus de ses actions que de ses mimiques faciales. L'une des oeuvres les plus célèbre de Keaton demeure Le mécano de la générale, tourné avec Clyde Bruckman, qu'on oublie souvent de citer (mettant plus facilement en avant le génie de Keaton) et qui a collaboré ici avec le comique.
Alors, ce film, c'est quoi ? Tout simplement l'histoire d'un petit cheminot qui veut s'engager pour la guerre mais qui se voit refuser les portes de l'armée parce qu'on le jugera plus utile avec sa locomotive plutôt qu'une arme à la main. A cause de cela, sa fiancée le prend pour un lâche. Un an plus tard, cette demoiselle se retrouve dans le train du jeune homme et est prise en otage par des Nordistes qui veulent avant tout semer la zizanie derrière les lignes sudistes.
A partir de là, Gray fait tout ce qu'il peut pour sauver sa dulcinée. A partir de là, d'un sujet au fond pas trop joyeux (la Guerre de Sécession n'a rien eu de drôle), on retrouve l'humour de Keaton, qui malgré le siècle (enfin presque) qui nous sépare, n'a rien perdu de sa verve et de sa drôlerie. Il faut dire que le personnage Keaton en fait un peu moins que Charlie Chaplin. Il est plus facile de s'identifier à Gray qu'à Charlot dans ce cas-là. Et puis, il ne faut pas oublier l'importance de la locomotive, du train et des rails qui, ensemblent, forment au fond une sorte d'acteur principal, par qui les gags arrivent bien souvent ou se déroulent après une quelconque manipulation de Gray ou dû à sa maladresse.
Cependant, comme Chaplin, les films de Keaton ne sont néanmoins pas dénués de messages ou de choses nettement plus intelligentes. Ainsi, via Gray, le comique souligne l'importance du rail, le développement du réseau ferroviaire aux USA, qui a commencé avec les colons qui émigraient vers l'Ouest. Ici, on démontre l'importance du train dans la Guerre civile américaine. De plus, on peut se poser des questions sur le fait que Gray soit un Sudiste (et donc un soldat qui est contre l'abolition de l'esclavage) mais tout bien réfléchi, était-ce mieux d'être un Nordiste dont le prétexte de la fin de la traite des Noirs masquait surtout l'envie des têtes fortunées du Nord de s'approprier les richesses du Sud notamment grâce aux plantations de coton ?
Bref, le film n'est pas non plus manichéen. D'ailleurs, peu importe qu'il soit sudiste ou nordiste, Gray fait rire et il le fait intelligemment.
On comprend que Chaplin et Keaton furent des rivaux à l'époque. Néanmoins, si cette "guerre" entre les deux comiques avait son importance avant, on retient désormais le travail essentiel de ces deux messieurs, qui ont marqué le cinéma. Keaton possédant donc une place de choix, car il a contribué à l'intérêt des gens pour le septième art à l'époque et, chose encore plus exceptionnelle, son talent est encore reconnu aujourd'hui par les cinéphiles...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 511 fois
10 apprécient

batman1985 a ajouté ce film à 2 listes Le Mécano de la « General »

  • Films
    Illustration Top 10 Années 1920

    Top 10 Années 1920

    26/01/14: OUT La croisière du Navigator de B. Keaton. IN Nosferatu de F.W. Murnau 05/04/17: OUT La Grève de Sergeï M....

  • Films
    Illustration 1001 films à voir avant de mourir

    1001 films à voir avant de mourir

    Les oeuvres que j'ai vues à partir du fameux bouquin qui regroupe "les meilleurs" films à voir. L'édition s'arrête chez moi en...

Autres actions de batman1985 Le Mécano de la « General »