Affiche Le Mur invisible

Critiques de Le Mur invisible

Film de (1947)

  • 1
  • 2

Beau et Bon à la fois

Pour clore, en ce qui me concerne, la rétrospective Kazan à La Rochelle, j'évoquerai Le Mur invisible (Gentleman's agreement) sorti en 1947 : l'antisémitisme au coeur d'un film porté par l'interprétation sobre et juste du charismatique Grégory Peck, défenseur comme toujours du faible et de l'opprimé, qui se glisse cette fois-ci dans la peau d'un journaliste juif à seule fin de mieux traquer... Lire l'avis à propos de Le Mur invisible

23 8
Avatar Aurea
7
Aurea ·

La leçon dans le panneau

Remonter aux origines des filmographies des géants d’Hollywood permet souvent de comprendre le fonctionnement des studios : avant d’être célèbres et de pouvoir prétendre à ce statut d’auteur (notion typiquement européenne), les réalisateurs sont des employés qui répondent à des commandes, projets dans lesquels ils n’ont pas les moyens de réellement s’investir. Ainsi, Kazan... Lire l'avis à propos de Le Mur invisible

10 2
Avatar Sergent_Pepper
6
Sergent_Pepper ·

L'Antisémitisme c'est mal

Quatrième film d'Elia Kazan (et troisième pour la seule année 1947), Le Mur Invisible nous fait suivre un journaliste se faisant passer pour un juif pendant huit semaines pour mieux enquêter sur l'antisémitisme. Il paraît essentiel de contextualiser pour mieux approcher ce film, évoquant l'antisémitisme à tous les étages de la société américaine alors que la Shoah et les... Lire la critique de Le Mur invisible

13 3
Avatar Docteur_Jivago
5
Docteur_Jivago ·

L'oscar du film le plus conventionnel.

Si "Le mur invisible" ou Gentlemen's agreement a été vivement récompensé par une ribambelle d'oscars, il n'en demeure pas moins une œuvre très largement critiquable... Oscar du meilleur film, Oscar du meilleur réalisateur et Oscar du meilleur second rôle féminin. Le synopsis est assez intéressant, un journaliste P.Green se fait passer pour un juif pour écrire un article sur l'antisémitisme. Le... Lire l'avis à propos de Le Mur invisible

6 2
Avatar mistigri
4
mistigri ·

Le jour du juif

Je ne pense pas être d'accord avec toutes les idées du film. Je pense que les réactions des personnages sont parfois un peu disproportionnées. Néanmoins, Kazian défend bien son point de vue, et c'est ça qui m'intéresse (non pas le message, mais plutôt le moyen de le véhiculer). Il est difficile de parler du scénario indépendamment de ses thèmes tant Kazian insiste dessus. Pourtant, on peut... Lire l'avis à propos de Le Mur invisible

3
Avatar Fatpooper
8
Fatpooper ·

Décevant

Kazan, réduit au rôle de vassal satisfaisant la demande de son seigneur de producteur, s’en sort très bien au moment de la sortie en récoltant moult prix, ce qui contribua sans aucun doute à l’épanouissement de sa carrière cinématographique. Or aujourd’hui, qui produirait ou distribuerait en salle ce fade et convenu mur invisible ? Aux adjectifs bavard et didactique,... Lire la critique de Le Mur invisible

Avatar Marlon_B
5
Marlon_B ·

Un mur invisible bien réel.

Le film réalisé en 1947 par Elia Kazan et produit par D Zanuck dont c'est le bébé dit-on, est une démonstration qu'il faut d'abord bien resituer à la sortie de la seconde guerre mondiale et au choc de la découverte des camps nazis. C'est la démonstration que dans une société "bien sous tous rapports" comme la société américaine, il est difficile de transgresser certains tabous même peu... Lire l'avis à propos de Le Mur invisible

Avatar JeanG55
7
JeanG55 ·

Lisse, poli, conventionnel.

Un film dans la lignée de Gregory Peck, à vision totalement humaniste (cf le dernier dialogue avec sa mère), dans son combat pour les minorités etc... Après, pas grand chose d'intéressant, les acteurs n'ont pas de rôle très intéressants et pas de scènes anthologiques. A part le côté politique engagé, très peu d'intérêt. Je mets la moyenne (5/10) parce qu'à l'époque c'était visiblement courageux... Lire la critique de Le Mur invisible

Avatar stple
5
stple ·

Critique de Le Mur invisible par durandal

Je me suis très souvent ennuyé à la vision de ce film. Le journaliste qui se fait passer pour un juif, et qui en voit sa vie (mollement) bouleversée. Mouais, bon... Franchement, je préfère Rabbi Jacob, même si ça n'a rien à voir ! Même le sujet de fond me paraît traité sans conviction : la société américaine de l'après-guerre est-elle antisémite ou non ? Heu, un peu, plutôt oui, ça dépend ... :... Lire la critique de Le Mur invisible

Avatar durandal
4
durandal ·

Le Mur amer

Exercice de défonçage de portes ouvertes et usurpation d'identité... Non. La propagande du gentil n'est pas plus légitime qu'une autre. Commentaire sur La Saveur des goûts amers Lire la critique de Le Mur invisible

Avatar Limguela_Raume
5
Limguela_Raume ·
  • 1
  • 2