Quand Spielberg nous fait voyager dans le temps...

Avis sur Le Pont des espions

Avatar first_name last_name
Critique publiée par le

Depuis la bande-annonce, détonante, à l'américaine, il me tardait de pouvoir enfin zyeuter le Pont des espions. Pari gagné ! Un Tom Hanks qui n'a plus à faire ses preuves dans un Spielberg grandiose de par la tension qu'il parvient à véhiculer, ce film tient en haleine de bout en bout. Loin de moi la peur de me retrouver face à un film ennuyeux ou trop plat, voire trop sérieux, puisqu'il suffit de quelques scènes pour comprendre que l'œuvre va monter crescendo.

De fil en aiguille, alors que le personnage de Jim Donovan (Tom Hanks) se dévoile au public : un citoyen qui ne veut que faire son travail d'avocat, droit, intègre..., la tension entre USA et URSS monte, et ce n'est pas pour déplaire au spectateur. Le décor et le contexte façon guerre froide m'ont donné la sensation de me trouver au milieu du conflit entre les deux puissances. Normal me diriez-vous, puisque le film se base sur des faits réels, mais ça ne fait jamais tout, et là ça fonctionne.

Et c'est dire, parce qu'aller voir ce film à 22h avec 4h de sommeil dans les pattes, il valait mieux que l'attention du spectateur soit captivée, et bingo, jamais je n'ai lâché l'écran des yeux ni bâillé. On s'y croirait, et il est bon aujourd'hui de pouvoir profiter de films de ce genre pour voyager dans le temps : nul besoin de DeLorean, il suffit de demander à Steven de nous sortir un bon vieux film d'espionnage à l'américaine, pour environ 2h20 durant lesquelles vous vous demandez si, en sortant, vous ne devrez pas franchir le mur de Berlin...

Bref, un film qui en vaut la chandelle !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 292 fois
2 apprécient

Autres actions de first_name last_name Le Pont des espions