👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

C'est toujours un petit évènement la sortie d'un film de Steven Spielberg, malgré un enchaînement de déceptions depuis une petite dizaine d'années (La Guerre des Mondes est à mes yeux son dernier grand film). Ici il met en scène la guerre froide à travers un avocat devant défendre un espion soviétique, se rapprochant donc d'un ton plus sérieux qu'il a parfois eu du mal à maitriser par le passé (Amistad, La Couleur Pourpre, Munich...).

Il se montre ici efficace, exploitant plutôt bien un scénario coécrit par les frangins Coen pour mieux nous faire ressentir l'atmosphère si particulière de cette époque où la haine du communisme et de l'URSS était de mise au pays de l'Oncle Sam. Clairement divisé en deux parties distinctes, il prend bien son temps pour poser le récit, présenter les personnages, mettre en avant les relations tendues entre ces derniers et finalement nous y immerger. Il met surtout en avant son idée de la justice, celle qui doit être équivalente pour tous et juste, quitte à aller à l'encontre de son pays, thématique que l'on retrouve déjà dans d'autres oeuvres du metteur en scène de Minority Report mais c'est clairement ici qu'il l'exploite le mieux.

Il signe là une mise en scène très propre, parfois même un peu trop (à l'image de ce qu'il fait depuis quelques années, notamment Cheval de Guerre) dans le sens où tout semble millimétré, sans surprise mais cela reste maitrisé par le savoir-faire de l'américain, donnant une vraie élégance à son oeuvre. L'ambiance devient de plus en plus froide et même tendue, notamment lors de l'excellente partie à Berlin, contenant son lot de moments où la tension est à son comble, évitant tout de même de tomber dans l'académisme (qu'il frôle parfois) pour rester dans une sobriété qui est clairement la bienvenue (contrairement à, mais c'est sans grande importance, certaines touches plus légères voire humoristiques). L'ensemble reste vraiment solide et assez bien ficelé, notamment dans la construction du récit, avec surtout un Spielberg se montrant à la hauteur techniquement et livrant quelques plans et travellings qui provoquent bien l'effet voulu.

La réussite de l'oeuvre passe notamment par l'écriture et surtout les personnages, à l'image de celui de Rudolf Abel alors que l'on retrouve à travers celui de Jim Donovan les caractéristiques du bon héros Spielbergien, à savoir un homme juste, honnête, droit dans ses bottes et se battant pour les bonnes causes. On retrouve aussi à travers ce personnage, et l'intrigue se rapprochant de l'espionnage, la vision d'un homme ordinaire qui va se retrouver dans une situation le dépassant, ce qui n'est pas sans rappeler Hitchcock. D'ailleurs, et pour cette quatrième collaboration, Tom Hanks montre que, bien dirigé, il peut être un bon acteur, ici il fait dans la sobriété et c'est tant mieux, face à lui Mark Rylance se montre remarquable et campe son personnage avec brio. Orphelin de John Williams, Spielberg trouve en Thomas Newman un parfait remplaçant, ce dernier livrant une partition musicale de qualité et adéquate à l'oeuvre.

Spielberg continue de tracer sa route sur le chemin du cinéma américain depuis maintenant un peu plus de quarante ans et il livre, avec Bridge of Spies, une oeuvre aboutie où il nous fait ressentir le climat si particulier, froid voire même oppressant de cette époque compliquée où les relations internationales entre les différents blocs étaient très tendues.

Et sur ce, bonne année à vous !

il y a 6 ans

55 j'aime

20 commentaires

Le Pont des espions
guyness
6

L'Allemagne déleste

Il y a en fait deux films dans ce Pont des Espions, et le plus réussi des deux n'est pas celui auquel on pourrait penser. La première partie est, de fait, bien mieux qu'une simple mise en place...

Lire la critique

il y a 6 ans

58 j'aime

24

Le Pont des espions
Docteur_Jivago
7

Bons baisers de Berlin

C'est toujours un petit évènement la sortie d'un film de Steven Spielberg, malgré un enchaînement de déceptions depuis une petite dizaine d'années (La Guerre des Mondes est à mes yeux son dernier...

Lire la critique

il y a 6 ans

55 j'aime

20

Le Pont des espions
blig
9

L'espion qui venait du Droit

Un nouveau film de Steven Spielberg est toujours un évènement en soi. Quand en plus il met en scène Tom Hanks au cœur de l’échiquier de la Guerre Froide sur un scénario des frères Coen, c'est Noël...

Lire la critique

il y a 6 ans

53 j'aime

12

Gone Girl
Docteur_Jivago
8
Gone Girl

American Beauty

D'apparence parfaite, le couple Amy et Nick s'apprête à fêter leurs cinq ans de mariage lorsque Amy disparaît brutalement et mystérieusement et si l'enquête semble accuser Nick, il va tout faire pour...

Lire la critique

il y a 7 ans

167 j'aime

29

American Sniper
Docteur_Jivago
8

La mort dans la peau

En mettant en scène la vie de Chris The Legend Kyle, héros en son pays, Clint Eastwood surprend et dresse, par le prisme de celui-ci, le portrait d'un pays entaché par une Guerre...

Lire la critique

il y a 7 ans

146 j'aime

31

2001 : L'Odyssée de l'espace
Docteur_Jivago
5

Il était une fois l’espace

Tout juste auréolé du succès de Docteur Folamour, Stanley Kubrick se lance dans un projet de science-fiction assez démesuré et très ambitieux, où il fait appel à Arthur C. Clarke qui a écrit la...

Lire la critique

il y a 7 ans

138 j'aime

40