LA FACE B DU GRAND CHARLES.

Avis sur Le Regard de Charles

Avatar trust_me
Critique publiée par le

Charles Aznavour a 20 ans. Edith Piaf‬ offre au jeune Charles Aznavour une rhinoplastie mais aussi sa première caméra super 8... Aznavour filmera sa vie ses amis mais pas que. Pendant plus de 40 ans il fera la fortune de Kodak. Là ou il va, là où il chante sa caméra l'accompagnera. Elle enregistrera tout de ses amis, de ses amours, de ses emmerdes. Mais surtout il prendra plaisir à filmer des gens. À montrer leur vie. C'est un documentaire unique rytmé par la voix de Romain Duris qu'il ne faut pas rater en salle. Marc di Domenico proche du chanteur depuis une vingtaine d’années se voit confier par Charles le dérushage de ses films que l'artiste rangeait précieusement dans une pièce à laquelle personne n'avait accès. C'est quoi finalement la vie d'un chanteur pas comme les autres, qui fait autre chose que de passer à la télé. C'est un peu ce que raconte ce film mais il y a des trous, d'énormes trous, car il a fallu sacrifier beaucoup de petits trésors que le grand Charles a eu la bonne idée de filmer. On découvre une face B chez ce personnage dur que la vie n'a pas aidé.
Des blessures qui n'ont jamais cicatrisées. On comprend d'où peuvent venir certaines chansons. Il était fier de sa réussite et vers la fin il avait su rester simple. Je le croisais parfois dans un petit café de la Porte de Champerret où il déjeunait avec quelques amis mais il n'avait plus de caméra super-8 avec lui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 255 fois
1 apprécie

Autres actions de trust_me Le Regard de Charles