Affiche Le Ruban blanc

Critiques de Le Ruban blanc

Film de (2009)

Prémices horrifiques

Michael Haneke l'a dit lui-même : «Le Ruban Blanc est un film contre tous les extrémismes. » bit.ly/RQbkdc Et ici, l'illustration est faite de l'Allemagne à l'aube de la Première Guerre Mondiale, portant déjà en son sein les prémices du nazisme. Un village idyllique, où l'hiver enneigé laisse place à l'été fertile, où la rivière regorge de poissons, où les rues ensoleillées sont bordées... Lire l'avis à propos de Le Ruban blanc

41 3
Avatar Pukhet
10
Pukhet ·

A la Dreyer

Un film que je qualifierai de joyau d'une absolue pureté, à commencer par ces photos sublimes, en noir et blanc, écrin symbolique du bien et du mal dans ce petit village d'Allemagne entre 1913 et 1914. D'où proviennent ces accidents étranges, ces disparitions d'enfants retrouvés battus et torturés, alors que toute la gent enfantine semble s'être donné rendez-vous... Lire la critique de Le Ruban blanc

132 45
Avatar Aurea
10
Aurea ·

"Ce film c'est de la dynamite" (Alfred Nobel)

*ATTENTION, LA LECTURE DE LA CRITIQUE SUIVANTE PEUT NECESSITER UN MINIMUM DE SECOND DEGRE ET HEURTER LES MINEURS* Françaises, Français, Belges, Belges, SensCritiqueuses, SensCritiqueurs, Salut ma haine, bonjour ma hargne et mon courroux.. coucou Michael Haneke est un anti-impérialiste primaire. Lui qui produit sur pellicule des tranches de vie où on y copule avec des actrices au physique... Lire la critique de Le Ruban blanc

115 59
Avatar Matrick82
8
Matrick82 ·

Mystère austère au presbytère

Putain, on est pas là pour rigoler ! Si vous ne l'avez pas encore vu, soyez éclairés au moins sur ce point: ça va chialer dans les chaumières. On est d'accord, rien ne se prête à la gaudriole à priori: campagne du nord de l'Allemagne protestante, un coin pour le moins besogneux au sein d'une population plus réputée pour son sens de la discipline que pour son goût de la déconne débridée et... Lire la critique de Le Ruban blanc

45 9
Avatar guyness
8
guyness ·

Critique de Le Ruban blanc par S_Plissken

20% c'est le chiffre à retenir à ce jour, j'ai vu 20% de la filmo de Michael Haneke. Forte de 10 films, je n'en ai vu que deux. Funny Games (et son remake US) et Le Ruban Blanc. Ce dernier ne me disait rien qui vaille en lisant le synopsis, ou à la rigueur un film intello sur l'éducation des gamins 100 ans en arrière. Le film débute sur l'accident d'un médecin de campagne qui chute de cheval en... Lire la critique de Le Ruban blanc

21 2
Avatar S_Plissken
9
S_Plissken ·

Critique de Le Ruban blanc par Ferdinand

La première chose qui frappe dès le premier visionnage du Ruban Blanc, c'est qu'il a une structure narrative loin d'être classique. Entièrement tourné en noir et blanc, le film de Michael Haneke relate une série d'événements survenus dans un village allemand de province un peu avant 1914. Le spectateur est introduit à un certain nombre d'unités familiales, leur hiérarchie, leur contexte au... Lire la critique de Le Ruban blanc

27 2
Avatar Ferdinand
9
Ferdinand ·

Plus bas que le ciel, l'ogre dévoreur & l'enfant rêveur

S'octroyant le pardon par le sacre, bordant la calice de leurs lèvres et regardant leurs pieds en signe de soumission, les chérubins des uns et des autres se distinguent par des postures angéliques. Sans quête, ni raison apparente, ils se fondent dans l'atmosphère qui est dépeinte de ce village d'avant-guerre. « Le Ruban blanc », aussi satiné que soit ce titre de Michael Haneke, n'est d'aucune... Lire l'avis à propos de Le Ruban blanc

26 4
Avatar Eren
8
Eren ·

Huis-clos

D'habitude, quand je regarde un film de Haneke, je vois plutôt une filiation avec Bergman. Mais ici, c'est à Bela Tarr que j'ai pensé (en moins exceptionnel cependant). Par le noir et blanc parfaitement maîtrisé. Et par ce village qui est au centre de l'histoire. On pourrait même dire que le village est le personnage principal du film. Un village à la fois ouvert et fermé sur lui-même. Il est... Lire l'avis à propos de Le Ruban blanc

16 3
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

Ruban blanc = palme d'or

Pour mon premier film de Haneke, j'ai commencé très fort : une palme d'or. Palme d'or admirable, palme d'or magistrale, palme d'or amplement méritée ! Que dire si ce n'est que j'ai été totalement ébloui et époustouflé par cette oeuvre grandiose, alternant avec maestria petits plans-séquences et champs-contre champs dans des scènes ravissantes, autant par l'esthétique (splendide utilisation du... Lire l'avis à propos de Le Ruban blanc

11
Avatar Northevil
8
Northevil ·

Pourquoi Haneke est-il si méchant ?

D'abord dans un premier temps j'en suis ressorti hyper frustré, quant au fait que rien ne soit véritablement résolu avec cette fin en queue de poisson digne de Zodiac ou de memories of murder. En fait, j'ai limite ressenti ça comme de l'escroquerie, dans le sens où ce qui relançait constamment l'intérêt du récit, c'était ces péripéties étranges, cette... Lire la critique de Le Ruban blanc

10 7
Avatar KingRabbit
7
KingRabbit ·