Avis sur

Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours par Ishamael

Avatar Ishamael
Critique publiée par le

Trois points pour les décors parce qu'au niveau de l'adaptation on atteint le zéro absolu. J'avais déjà été déçu par le premier mais celui ci est le pire des trois. Que l'on ne puisse pas tout montrer, je le conçois aisément, lorsqu'on change l'histoire, là j'ai plus de mal, mais alors quand on s'attaque carrément au caractère des personnages là je dis halte!
Gimli utilisé comme élément comique jusqu'à l'écoeurement est pour moi insuportable. La fantasy tente depuis de nombreuse années de nous montrer le peuple nain comme fier, courageux, grognon, rancunnier et il y aurait bien d'autres qualificatifs, mais le réalisateur a décidé d'en faire des clowns de foire. Les scènes s'enchaînent avec notre Gimli lancé, caché derrière les merlons alors qu'il y a des créneaux juste à coté, la cotte de mailles trop grande et j'en passe...
Ensuite il y a ce pauvre Théoden qui dans le roman, une fois délivré de l'emprise de Saroumane redevient aussitôt une roi fier et combattant, il n'hésite ni tergiverse, il lève son armée et va affronter son ennemi, quand il croise un de ses hommes en déroute il annonce lui même "la dernière armée de Eorlingas est sortie, elle ne rentrera pas sans combattre!". On est loin de ce vieillard pusillanime qui se morfond pendant des jours dans son fort "on est tous foutu, on va tous crever, ça sert à rien... oin oin oin..."
Et puis il y a Faramir, oh tien, si on en faisait un con !
Et la cerise sur le gateau, les elfes au Gouffre de Helm, les gamins prépubères aiment les elfes, on va leur en donner, ils sortent d'où ces elfes? C'est la fin de l'age des elfes, ils quittent les Terres du Milieux pour laisser place à l'age des Hommes qui doivent prendre leur destin en main ! Si Tolkien avait voulu des elfes au Gouffre de Helm il en aurait mis, mais Peter Jackson s'est dit qu'il était de son devoir de réécrire ce qui est pour beaucoup un monument de la fantasy.
Puisque l'on parle des elfes, je demande un controle anti-dopage pour Légolas. Si Gimli est devenu un clown, le fils de Thranduil s'est transformé en super guerrier croisé surfer d'argent... Ridicule...

Pour moi les seuls élements valable dans cette adaptation se sont les décors qui je le reconnais sont vraiment très réussis, à la limite de la perfection. Même si dans ce deuxième film ils sont en dessous des deux autres.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1862 fois
6 apprécient · 30 n'apprécient pas

Autres actions de Ishamael Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours