La première Grande Bataille épique !

Avis sur Le Seigneur des Anneaux - Les Deux Tours

Avatar Sephrius
Critique publiée par le

Si dans The Fellowship of the Ring, on se concentrait plus sur l'univers, l'histoire et les personnages en restant assez sobre côté action, ce deuxième opus se lâche en nous proposant une très grosse bataille au milieu du film, de toute beauté, avec une mise en scène dantesque et une musique excellente. L'histoire n'est pas en reste puisque l'on continue de suivre nos trois groupes (Frodo et Sam allant au Mordor, Aragorn, Legolas et Gimli partis à la poursuite des kidnappeurs des deux autres Hobbits, Merry et Pippin, qui, eux, font une rencontre bouleversante.)

Les chemins des deux derniers groupes se rencontreront fatalement, pour se retrouver face au Magicien Blanc... Gandalf, de retour, plus ouf et plus puissant que jamais ! La guerre contre le Mordor se prépare lentement mais sûrement, avec l'arrivée du Rohan, le Gondor qui ne cesse de se battre et la défaite d'Isengard face aux Ents... Le scénario est excellent, j'adore véritablement le cheminement, le déroulement de l'histoire et l'évolution des personnages. Les musiques sont aussi géniales, le thème du Rohan résonne encore dans toutes les oreilles, j'en suis sûr !

Quant à la réalisation, si l'on retrouve pas mal de plan que Jackson aime (les plans d'ensemble, vu de loin qui montre le groupe de personnage, ou un seul, dans un paysage magnifique...), force est de constater que ça fonctionne toujours autant et que c'est diablement bien fichu. Les images de synthèses ne sont pas dégueulasses, Gollum est encore de nos jours assez bluffant, merci Andy Serkys d'avoir donné vie à ce personnage. Un perso qui, d'ailleurs, nous force à avoir pitié, de par ses traits de caractères, de visages, ses mimiques... Alors que l'on sait tous ce qu'il veut, on arrive à éprouver de la sympathie pour cet ancien Hobbit perverti par l'Anneau Unique...

Je pourrais aussi citer d'autres scènes marquantes et bluffantes dans la narration, comme celle ou Elrond raconte le futur d'Arwen, un futur sombre et triste pour l'Elfe amoureuse d'Aragorn. Mais The Lord of the Rings, c'est ça. C'est une histoire tragique, épique et efficace.

The Lord of the Rings : The Two Towers fait aussi bien que son prédécesseur, et marque avec sa bataille dantesque, ses musiques, son univers toujours aussi travaillé et ses personnages profonds et charismatiques.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 204 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Sephrius Le Seigneur des Anneaux - Les Deux Tours