Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Avis sur

Le Tableau

Avatar Rawi
Critique publiée par le

Lola, la narratrice de ce conte, surgit d'un cadre doré. Doucement, elle saute d'un paysage et introduit les personnage de son tableau.
La jeune pafinie explique au spectateur qu'elle vient d'un fête chez les toupins et que le scandale a éclaté parce que l'un d'eux est amoureux d'une pafinie.
Le personnage suspendu dans le vide informe le spectateur sur LE sujet du métrage : l'arrêt su image.
Retrouver le "peintre" le créateur de son univers devient la quête de Lola. Rapidement, elle se voit rejointe par les personnages d'autres tableaux de l'artiste disparu.
C'est en réfléchissant avec la scénariste de Kérity que Le Tableau voit le jour, le film étant le fruit d'une collaboration riche. Le message sur la "fraternité" dans son acception la plus noble n'a rien de manichéen ni caricatural. Il évoque la solidarité nécessaire au bonheur de tous. La position des Reufs est assimilée à celle des sans papiers actuels, des clandestins qui ne sont ni de là ni d'ailleurs.
Cette toile de fond enrichit le film mais il ne prend aucunement la pas sur l'histoire d'amour entre Claire et son prétendant.
Oscillant entre un voyage initiatique, une réflaxion sur l'acte de création et un film d'aventure, le regard du spectateur est guidé par le personnage de Lola qui entre dans un paysage peint et donne le ton, hésitant entre le mouvment et le figé, la parole et le muet.
A la fois narratrice et actrice, la jeune fille bigarée introduit une histoire à travers le décor.
La distinction des trois castes précitées se retrouvent dans le décor, l'escalier étant un symbole fort. Le plan d'ensemble partant des jardins, puis le lac et enfin l'immeuble art nouveau faàon Gaudi et ses étages. Les paysanges ont une utilité scénaristiques en faisant sortir les personnages du cadre. En suivant le courant qui les porte "ailleurs, ils refusent de ce conformer à ce pourquoi le peintre (assimilé à Dieu) les a crées.
Une des séquences les plus importantes du film est là pour signifier la portée du travail de la couleur et le pouvoir qu'elle a sur le regard.
Là commence une véritable leçon de créativité et de liberté. Les créatures deviennent à leur tour créateur.

Une oeuvre à la richesse thématique infinie à montrer aux petits comme aux plus grands.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 711 fois
26 apprécient

Rawi a ajouté ce film d'animation à 3 listes Le Tableau

  • Films
    Cover Peintres de cinéma

    Peintres de cinéma

    Avec : De grandes espérances, Frida, Van Gogh, La Vie passionnée de Vincent van Gogh,

  • Films
    Cover 2016

    2016

    Avec : Les 8 Salopards, Safe, Now is Good, In Your Eyes,

  • Films
    Cover Le Made in France

    Le Made in France

    Parce que l'animation, ce n'est pas que le Japon et les USA !

Autres actions de Rawi Le Tableau