Affiche Le Voyeur

Critiques de Le Voyeur

Film de (1960)

Un Tom au-dessus

"Le Voyeur" a brisé la carrière de son réalisateur, Michael Powell, et suscité un déferlement ahurissant contre lui lors de sa sortie, en 1960. Les critiques l'ont reçu comme une pure obscénité, un éloge de la perversion et du sadisme à jeter direct aux chiottes. Or, qu'y voit-on ? Un jeune homme, normal en apparence, filme des filles au moment de les assassiner. Ce qui fait que pour le... Lire l'avis à propos de Le Voyeur

50 10
Avatar Artobal
9
Artobal ·

Les yeux sont une fenêtre sur l'âme .

Réalisé par Michael Powell, Le voyeur écope de critiques assassines dès sa sortie en 1960. Passionnés par cette œuvre d'une rare richesse, Scorsese et le nouvel Hollywood le sortent des oubliettes pour l'asseoir définitivement parmi les plus grands films anglais et les plus grands films tout court. "Les yeux sont une fenêtre sur l'âme ". Cette phrase résume à merveille le... Lire la critique de Le Voyeur

47 3
Avatar Star-Lord alias  Peter Quill
8
Star-Lord alias Peter Quill ·

Le cinéma comme expression de la perversion

En 1960, Michael Powell n'a plus besoin de prouver son talent cinématographique. Que ce soit seul ou en un fructueux duo avec Emeric Pressburger, le cinéaste britannique a multiplié les chefs d’œuvre depuis les années 30, mais surtout dans les années 40, dans des genres aussi différents que le drame psychologique (Narcisse Noir), la chronique historique (Colonel Blimp), l'adaptation d'opéra... Lire l'avis à propos de Le Voyeur

39 9
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

Critique de Le Voyeur par OlivierBottin

On cite souvent Psychose comme ayant été un acte séminal du cinéma d'horreur, mais on a un peu tendance à oublier Le Voyeur, qui l'a précédé de quelques mois et qui se rapproche beaucoup du film d'Hitchcock sur certains aspects. Hélas, critiques et public de l'époque n'étaient pas prêts, réservant au film de Michael Powell (qui y a sans doute perdu sa carrière) un accueil glacial baigné de... Lire la critique de Le Voyeur

36 4
Avatar OlivierBottin
8
OlivierBottin ·

Meurtres en images

Parce que son père l'a soumis enfant à une série de tests psychologiques qui l'ont perturbé, Mark Lewis est devenu un être incomplet, impuissant, monstrueux, incapable d'éprouver sans placer entre ses pulsions un écran témoin et protecteur, celui de son imaginaire. Voyeur au plus profond de lui-même, il filme avec sa caméra le visage des femmes qu'il tue au moment de leur agonie, et plus... Lire la critique de Le Voyeur

18 2
Avatar Ugly
7
Ugly ·

Épouvante scopique

Il était une fois un film que le septième art, dans son histoire, se devait de concevoir. Impensable qu'il ne le produise pas. Incroyable pour autant qu'il l'ait produit. Cette hypothèse pourrait sans doute s’appliquer à un certain nombre de longs-métrage, mais peut-être à aucun aussi fortement qu'au Voyeur. Qui devrait rester pour toujours comme "le" film primitif sur le cinéma, ou... Lire l'avis à propos de Le Voyeur

16 1
Avatar Thaddeus
10
Thaddeus ·

Beau malaise

Soir de zapping anodin. Il se fait tard, il faudrait peut-être aller se coucher. Et puis, au milieu de l'écran, le visage juvénile, lisse de Karl Boehm, et son regard, si noir, presque doux. Les ombres qui découpent son visage. Cette voix posée, calme, doucereuse. Et une caméra très subjective. L'oeil de Mark, notre oeil. Parce qu'il est comme nous, ce Peeping Tom, il aime les belles... Lire la critique de Le Voyeur

10 1
Avatar Elosezhello
10
Elosezhello ·

Géniales prémisses

Beaucoup de critiques considèrent aujourd'hui "le Voyeur" comme un chef d'oeuvre, mais il fut haï par ses contemporains comme peu de films ont pu l'être, et la carrière de Michael Powell ne s'en releva jamais : il faut dire qu'il s'agit DU film qui introduisit le ver du péché dans la cinéphilie ! Sorti sur les écrans un mois avant "Psychose", ce film de... Lire la critique de Le Voyeur

8
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·

Sa première fois

Nous sommes en 1960 et nous suivons Mark, un Peeping Tom, Mark le voyeur. C'est son petit surnom à ce jeune blond un peu inquiet, qui communique mal, qui photographie ce qui l'entoure et filme certaines parties charnues de notre anatomie qu'on tente de mettre en valeur pour mieux les contempler de nouveau. C'est un peu un cas. Mais un gentil garçon. Cependant alors qu'il fait nuit, ce soir,... Lire l'avis à propos de Le Voyeur

12
Avatar Cmd
8
Cmd ·

Critique de Le Voyeur par Alligator

Même sans Pressburger, Powell reste un indécrottable humaniste. Même en suivant les pas d'un tueur en série, il s'échine à le décrire pour ce qu'il est avant d'être un criminel, à savoir un être humain. Ce sont ses failles, son cruel asservissement à celles-ci que le cinéaste nous propose de découvrir. Beaucoup d'humanité. Beaucoup de suspense, approchant par instants le cinéma d'Hitchcock. Tout... Lire la critique de Le Voyeur

6
Avatar Alligator
7
Alligator ·