Les Amants Electriques par Le Cinema du Ghetto

Avis sur Les Amants électriques

Avatar Adrien_Dal_Bello
Critique publiée par le

Septième long métrage pour le maître du dessin animé qu’est Bill Plympton, Les Amants Electriques n’a pourtant pas bénéficié de l’appui de grosses maisons de production. Uniquement soutenu par des distributeurs et producteurs indépendants, Plymton a été obligé de faire appel aux dons de ses fans en lançant une campagne de financement participatif sur kickstarter. Par la suite, le réalisateur s’est plaint du peu d’importance accordé à l’animation dans les différents festivals internationaux, une accusation qui me semble justifiée.
Jake et Ella se rencontrent dans un accident d’auto-tamponneuse et s’éprennent follement l’un de l’autre. Cet amour sera mis au défi avec l’arrivée d’une femme prête à tout pour séduire Jake.

Plympton consacre davantage d’importance à ses personnages qu’au scénario, cela se ressent fortement dans Les Amants Electriques, aucun mot n’est formulé (enfin, pas directement), l’intrigue tient en deux phrases et le centre d’intérêt ne se déplace jamais de nos deux protagonistes. La patte du réalisateur est très stylisée et très reconnaissable, les traits sont caricaturaux, les métaphores font parties physique de l’univers, la démesure est omniprésente et les actions sont à l’extravagance des cartoons.

La suite ici: https://lecinemadughetto.wordpress.com/2014/08/04/4049/

outbuster
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 190 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Adrien_Dal_Bello Les Amants électriques