Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Les Amours d'Astrée et de Céladon

Critiques de Les Amours d'Astrée et de Céladon

Film de (2007)

Trente minutes de pur génie

J'étais, avouons-le, peu tenté par le kitsch du dernier Rohmer - pendant longtemps mon réalisateur préféré -, et la première partie de cette adaptation précieuse (le ton Rohmerien, à la fois charmeur et irritant, éclate dès les premiers dialogues !) de "l'Astrée" d'Honoré d'Urfé a confirmé mes craintes : n'y décèle-t-on pas finalement chez... Lire l'avis à propos de Les Amours d'Astrée et de Céladon

7 1
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

Du Labyrinthe enseigner les détours

Les sentiments sont aiguisés, les mots-notes filent sur la partition-pellicule, tout va très vite, amour et désamour. L'argument est pourtant toujours au bord de s'effondrer. Ou de l'art de bâtir des châteaux de carte. Garder son souffle, de peur de dégringoler. Chez Rohmer, on joue la comédie à soi-même, aux autres, et quand je réfléchis au mot réalisme, il perd tout son sens, épuisé, bien trop... Lire l'avis à propos de Les Amours d'Astrée et de Céladon

11 1
Avatar Hélice
9
Hélice ·

Critique de Les Amours d'Astrée et de Céladon par Maqroll

Je suis d’accord avec ceux qui ont aimé : c’est un remarquable travail d’adaptation d’un monument de la littérature française, c’est également un travail d’une rigueur de bénédictin dans le rendu d’une époque, dans celui d’une langue, dans la direction d’acteurs non professionnels que Rohmer façonne à son gré, comme il l’a toujours fait… Mais je suis également d’accord avec ceux qui n’ont pas... Lire l'avis à propos de Les Amours d'Astrée et de Céladon

5
Avatar Maqroll
6
Maqroll ·

Critique de Les Amours d'Astrée et de Céladon par abarguillet

Qui peut se vanter aujourd'hui d'avoir lu les cinq mille pages du grand roman d'Honoré d'Urfé (1567-1625) : L'Astrée ? Personne ou à peu près, sinon Eric Rohmer, cinéaste cultivé qui en a tiré un pur chef-d'oeuvre : Les Amours d'Astrée et de Céladon ( 2006 ), un film où il a pris soin d'éliminer les mille complications d'intrigues qui chez Urfé venaient sans cesse interrompre le fil conducteur.... Lire l'avis à propos de Les Amours d'Astrée et de Céladon

2
Avatar abarguillet
8
abarguillet ·

Beaucoup de bergers mais bien peu de moutons

Les critiques sont assez justes sur ce film. Nous sommes dans une oeuvre d'art qui refuse d'appartenir à un genre cinématographique. Plus proche du travail de fin d'étude d'une école de théâtre que d'un film tel qu'on le conçoit aujourd'hui, "Les Amours d'Astrée et de Céladon" propose une adaptation d'une oeuvre littéraire que je n'aurais pas pu connaître autrement. Si le rendu est aisément... Lire l'avis à propos de Les Amours d'Astrée et de Céladon

Avatar Daigo05
7
Daigo05 ·

Critique de Les Amours d'Astrée et de Céladon par floraboidot

Moi, en bonne prépa Lettres, j'ai lu les extraits de L'Astrée, d'Honoré d'Urfé, les extraits correspondant aux Amours d'Astrée et de Céladon, partie adaptée par Rohmer. Et ensuite seulement, j'ai vu le film. Et j'ai aimé. Si si. Ces bergers, bergères qui vivent d'amour et d'eau fraîche, avec les histoires de druides, de déesses et de temples, tout ça. C'est hyper dépaysant, et franchement, ça se... Lire l'avis à propos de Les Amours d'Astrée et de Céladon

1
Avatar floraboidot
7
floraboidot ·

Critique de Les Amours d'Astrée et de Céladon par akialam

Je n'ai jamais vu autant de gens quitter un film en cours de séance... j'avais lu des critiques dithyrambiques et avais envie d'aller voir ce film pour le côté utopie du pastoralisme.. Que de longueurs ! J'imagine que le texte y est pour beaucoup, mais hélas la mise en scène et le jeu, trop théatraux, ne conviennent pas au média cinéma.Quel dommage, il n'y a aucun artifice propre au cinéma, peu... Lire l'avis à propos de Les Amours d'Astrée et de Céladon

3
Avatar akialam
2
akialam ·

Critique de Les Amours d'Astrée et de Céladon par Chro

Par Jean-Sébastien Chauvin On a envie d'écrire curieux film (c'est fait), mais à bien y réfléchir, on pourrait le dire de beaucoup d'autres oeuvres d'Eric Rohmer. A l'heure où le petit naturalisme n'en finit pas de recouvrir une bonne part du cinéma français d'auteur, les "vieux" livrent des films de plus en plus étranges, qui s'inscrivent au delà du bon goût et des préjugés esthétiques de... Lire l'avis à propos de Les Amours d'Astrée et de Céladon

1
Avatar Chro
10
Chro ·

Un certain sens de l'amateurisme : Les amourettes de Dés'astrée et C'est pas bon

En sortant L'astrée de derrière les fagots, malgré l'odeur de naphtaline d'une oeuvre aujourd'hui totalement dépassée que personne n'a jamais lue en entier (5000 pages quand même) sauf Rohmer, 3 ou 4 universitaire zélés, 2 insomniaque et 1 sado-maso le metteur en scène prend un risque certain et a un projet audacieux : réussir à parler au public d'aujourd'hui avec une histoire redondante et... Lire l'avis à propos de Les Amours d'Astrée et de Céladon

Avatar thobias
1
thobias ·