Affiche Les Anges déchus

Critiques de Les Anges déchus

Film de (1995)

Critique de Les Anges déchus par Ochazuke

J'aimerais bien... voir plus souvent des films, comme celui-là dont la trame narrative s'estompe au point d'être insignifiante et laisser place à la surprise du contenu, voir plus souvent des films où il n'y a pas de héros-personnage unique, où nous glissons sur différentes destinées de personnes sans destinée, où l'humanité des personnages, leurs errances, leurs doutes, leurs défauts et vices... Lire l'avis à propos de Les Anges déchus

115 28
Avatar Ochazuke
10
Ochazuke ·

C'est beau une ville la nuit

Attention critique purement non objective! Sûrement mon Kar Wai préféré, son meilleur ( j'ai eu au moins l'honnêteté de vous prévenir), et même meilleur que Chunking Express (...et là c'est le drame..!). Un film sensuel et sexuel sans cul, lumineux mais nocturne (tout est dit dans le titre de ma critique), esthétique mais brut ( grain de l'image, mouvements de caméra...). Quand je mâte Fallen... Lire la critique de Les Anges déchus

75 19
Avatar real_folk_blues
10
real_folk_blues ·

Les évaporés d'Hong Kong

La solitude qui s’immisce dans Hong Kong est sans doute le personnage le plus frappant des Anges Déchus. Sa phosphorescence dans la pénombre. Des coups de feu qui agressent. Des courses à pieds intrépides dans la fusion d’une foule inerte. Les anges déchus, c’est la chronique funambule de personnes solitaires immiscées dans la masse, embarquées par la brume nocturne d’une ville éclairée de... Lire l'avis à propos de Les Anges déchus

67 1
Avatar Velvetman
10
Velvetman ·

Les Éternels

Telle une déambulation nocturne quasi effrénée où l'oubli semble avoir eu raison de tout, Les Anges déchus c'est d'abord l'expérience d'un temps incessamment figé. Une œuvre paradoxalement toujours mouvante sur elle-même, oscillant entre fantasmes et désenchantements ininterrompus pour ces êtres quelconques, ces individus de passage dans un monde où l'onirisme se... Lire la critique de Les Anges déchus

32 4
Avatar Chaosmos
9
Chaosmos ·

Au coeur de la nuit

C'est au cœur de Hong Kong que Wong Kar-wai nous immerge pour y suivre quelques destins égarés dont celui d'un tueur en gage qui devait composer la troisième partie de Chungking Express. Après la légère déception que représentait ce dernier, je me retrouve à nouveau ébloui par la maestria du metteur en scène d' Lire l'avis à propos de Les Anges déchus

30
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Le rêvé des trains hagards de la cité

Il est des films qu'on aime déjà un petit peu : une belle affiche, un titre magnifique, un synopsis séduisant, la promesse exotique de la découverte du cinéma Hong-Kongais et de l'oeuvre de Wong Kar Wai. Mais, à trop fantasmer on plonge vite dans l'erreur, laissant place, au pire à la déception, au mieux à la surprise. Or, ici, surprise, un tueur à gage un peu fauché, pas très badass, qui tue... Lire l'avis à propos de Les Anges déchus

29 5
Avatar Verywelles
10
Verywelles ·

Victims of the night

Découvrir et apprécier un film de Wong Kar-wai procure le même effet qu'une passion naissante. À l'instar des corps dont on se rapproche et que l'on touche pour la première fois, ses films possèdent une force obsédante, capable d'assiéger l'esprit et de le posséder entièrement. Quoi de plus normal pour un cinéma qui, lorsqu'il atteint ses instants de grâce, est le plus sensuel qui puisse... Lire la critique de Les Anges déchus

20 2
Avatar Dream
9
Dream ·

Lost In Love.

Wong Kar-Wai était un réalisateur talentueux, il est désormais un cinéaste génial. S’il a tout d’abord démontré être capable de faire de bons, voir de très bons films, on sait qu’il est tout aussi capable d’aborder différents thèmes, différentes mises en scènes avec ce talent qui caractérise les plus grands. Il est hasardeux d’affirmer que Fallen Angels n’est pas son meilleur film, disons plutôt... Lire l'avis à propos de Les Anges déchus

20 11
Avatar Jambalaya
7
Jambalaya ·

Les amours impossibles

Se plonger dans le cinéma asiatique, c’est a priori, devoir découvrir plus en profondeur l’œuvre de l’un de ses maîtres : Wong Kar Wai. Car si In the Mood for Love est magistral, emplie d’une beauté à couper le souffle, il parait nécessaire de vouloir revenir quelques années en arrière pour mieux voir la brutalité de la transe générale qui peut se dégager d’un univers dont on ne sort plus... Lire la critique de Les Anges déchus

20 8
Avatar Carlit0
9
Carlit0 ·

La beauté muette

Comme un condensé de son travail formel, "Fallen Angels" ravive quelques questions sur le talent et les limites de WKW. À commencer par : pourquoi aimer WKW ? (En dehors du fait que, oui, c'est BEAU). Voilà un cinéaste qui clippe à outrance et se pose en maître de l'artificialité, esthétique de pubard, filtres instagram, ralentis tape-à-l'oeil, montage très 2000. Un auteur qui se rapproche à... Lire l'avis à propos de Les Anges déchus

17 2
Avatar bilouaustria
7
bilouaustria ·