Avis sur

Les Bureaux de Dieu

Avatar Gérard Rocher
Critique publiée par le

La tâche est ardue pour les conseillères des "Bureaux de Dieu" ! Ces lieux sont le refuge au sein duquel des adolescentes et des femmes viennent conter leur embarras, leur désespoir face aux problèmes et aux interrogations qu'elles se posent au regard de la contraception et de l'avortement. Chacune à son propre souci, son propre drame personnel ou familial à confier. Elles attendent une solution, une parole rassurante ou le conseil qui pourra atténuer le poids qu'elles portent dans leur conscience et dans leur cœur. Des lois ont été mises en vigueur pour donner à la femme la liberté de maîtriser son propre corps mais cela suffit t-il? Les religions, la fierté masculine, l'ignorance de l'utilisation des moyens contraceptifs comme l'ignorance des fonctions du corps féminin sont des obstacles très durs à franchir. Que ce soit Zoé ou Nadine,Clémence ou Hélène, Adeline ou Margot, Angela ou AnaMaria, chacune pour diverses raisons n'ont plus que le recours du "Planning Familial" pour espérer une vie plus sereine. Devant ce flot d'appels au secours, dès la première heure et jusqu'à très tard le soir les conseillères et le médecin du Planning se relayent, écoutent ces femmes et instaurent un véritable dialogue pour tenter de trouver un remède.

En ces lieux, à longueur de journée, un personnel dévoué et compatissant lutte de toute ses forces afin d'essayer de briser cette barrière qui empêche beaucoup de femmes de pouvoir enfin profiter de la totale liberté de leur corps au delà de tous les tabous qui se dressent devant elles. La jeune fille qui se doit de cacher la plaquette de pilule sur le dessus de la boîte aux lettres, l'ado qui avoue à sa mère avoir des rapports avec un garçon et se fait traiter de putain, la trentenaire qui pour sa situation personnelle et professionnelle ne se voit pas élever un troisième enfant mais aussi le garçon impatient qui désire savoir sur le champs si sa future femme est vierge: voici en partie à quoi est confronté le personnel. Les entretiens s'enchaînent à un rythme soutenu et d'autres situations se font jour tel que le dilemme de cette femme se trouvant au cœur d'un conflit mari-amant et croyant trouver ici la solution de reconnaissance de paternité de son futur enfant ou le cas pathétique de cette prostituée bulgare enceinte pour la troisième fois du même homme et ne sachant pas si elle le reverra un jour. Dans" les "Bureaux de Dieu" beaucoup de femmes ont honte d'elles et se culpabilisent. Heureusement dans cet endroit refuge bien des questions sont posées, bien des confessions se font, bien des angoisses s'estompent, bien des drames se dénouent, en fait bien des cœurs et des consciences repartent soulagés.

C'est un film d'une force inouïe qu'a réalisé Claire Simon. En usant d'un style mêlant fiction et documentaire, la réalisatrice s'est servie d'entretiens véridiques pour faire passer un message. Ce message est clair: beaucoup de jeunes filles et beaucoup de femmes vivent leur sexualité avec difficulté. Elles subissent le diktat d'une certaine société dans laquelle les religions embourbées dans des principes"moraux" tentent d'imposer leur loi. Elles se heurtent aux pressions culturelles familiales, au point que cette merveilleuse attribution, la procréation, pesant comme une menace sur leur liberté sexuelle, devient un calvaire. Pour arriver à traiter ce sujet avec efficacité, Claire Simon a cru bon de faire participer dans son film des comédiens de renom et là l'essai est transformé. On ne peut que féliciter et remercier Nathalie Baye, Anne Alvaro, Michel Boujenah, Isabelle Carré, Béatrice Dalle, Nicole Garcia, Marie Laforêt, Rachida Brakni, Emmanuel Mouret, Lolita Chammah et Marceline Loridan-Ivens d'avoir participé à cette cause. Toutes ces actrices et acteurs se fondent dans ce flot de problématiques féminines en interprétant leur rôle avec beaucoup d'humilité et de persuasion. Pour toutes ces raisons, il est bon de voir cette œuvre très forte afin de mieux appréhender toute l'utilité de ces "Bureaux de Dieu" qui doivent être à tout prix protégés par nos dirigeants et continuer à se développer.

C'est tout de même avec optimisme que j'ai vécu ce film qui nous montre que des étudiants sont prêts à apporter, malgré des pressions certaines, leur concours au "Planning Familial" en temps que stagiaires. De plus voir de jeunes adolescentes assister à un cours fort bien mené sur la sexualité et la contraception c'est se dire que ces quelques jeunes filles seront un peu plus armées pour affronter une vie de femme qui n'est pas toujours rose. Claire Simon apporte là avec ses acteurs une louable contribution afin que les femmes n'aient plus jamais à rougir ou à pleurer suite à leurs décisions les plus intimes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 532 fois
18 apprécient

Gérard Rocher a ajouté ce film à 6 listes Les Bureaux de Dieu

Autres actions de Gérard Rocher Les Bureaux de Dieu