J'y croyais pas trop alors je suis content d'avoir été bien surpris, même si ça ne va pas assez loin à mon goût.


L'on nous présente deux personnages sympathiques, pas assez caractérisés mais dont l'alchimie prend. La situation est simple, le résultat prévisible, mais ce n'est pas grave, les scènes sont bien construites malgré tout. Le troisième tiers est moins bon, parce que la séparation est mal préparée autant que la réconciliation finale, c'est un peu facile et puis surtout ça n'exploite plus tellement le concept de cobaye.


La mise en scène passe bien : la caméra suit bien les personnages dans leur quotidien, le réalisateur emploie un découpage pertinent mais simple ; j'ai particulièrement apprécié l'évolution du couple au lit, même si ça a déjà été fait plein de fois, la manière dont c'est amené, ce rythme de montage, ça passe assez bien. Les acteurs sont extra, de quoi espérer revoir plus souvent les deux vedettes dans des rôles principaux. La BO est très chouette aussi.


Bref, un petit film sympa, juste dommage pour la dernière partie un peu déphasée.

Fatpooper
6
Écrit par

Le 5 décembre 2021

1 j'aime

Les Cobayes
Fatpooper
6
Les Cobayes

L'amour en pilule

J'y croyais pas trop alors je suis content d'avoir été bien surpris, même si ça ne va pas assez loin à mon goût. L'on nous présente deux personnages sympathiques, pas assez caractérisés mais dont...

il y a 1 an

1 j'aime

Les Cobayes
kassleb
3
Les Cobayes

Manque de peps

Idée de départ intéressante Deux acteurs sympathiques Une belle musique Mais c'est tout. Film court et pourtant vide. Pas vraiment de développement de scénario. Beaucoup de scènes de transition, à...

il y a 1 an

1 j'aime

Les Cobayes
YenSeb
1
Les Cobayes

Cobaye du film

Les films traitant d'une solution technologique ou chimique comme remède à l'amour, c'est un sujet qui sort du lot, et qui peut, sans mauvais jeu de mot, nous guérir de plaisir( Black Mirror comme...

il y a 1 an

1 j'aime

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

il y a 7 ans

116 j'aime

35

Strip-Tease
Fatpooper
10
Strip-Tease

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

il y a 9 ans

103 j'aime

45

Taxi Driver
Fatpooper
5
Taxi Driver

Critique de Taxi Driver par Fatpooper

La première fois que j'ai vu ce film, j'avais 17ans et je n'avais pas accroché. C'était trop lent et surtout j'étais déçu que le mowhak de Travis n'apparaisse que 10 mn avant la fin. J'avoue...

il y a 12 ans

81 j'aime

52