Advertisement
Affiche Les Dieux du stade

Critiques de Les Dieux du stade

Documentaire de (1938)

Pilule Pink pour personne pâle

La perfection athlétique et esthétique à l’antique fascinait Leni Riefenstahl bien avant qu’elle ne travaille pour le parti nazi, et les idéaux portés par ce film précèdent et dépassent également de loin la montée au pouvoir d’Hitler (lequel n’est pas plus représenté dans les Dieux du Stade que la famille royale britannique ne le sera dans les images des jeux de 1948), n’en déplaise... Lire la critique de Les Dieux du stade

16 8
Avatar Lambic
9
Lambic ·

Critique de Les Dieux du stade par JimAriz

Les Dieux du stade est un film politique, tourné à la demande d'Hitler pour promouvoir, à travers les jeux olympiques, une image radieuse du nazisme et la race aryenne, comparée à la pureté d'une statue grec. On ne peut nier cette visée propagandiste. Mais en dépit de son message politique, Les Dieux du stade est une véritable prouesse cinématographique. Leni Riefenstahl a cette capacité de... Lire la critique de Les Dieux du stade

6
Avatar JimAriz
9
JimAriz ·

Leni Riefenstahl, davantage artiste que nazi !

Je n'aurais jamais pensé dire ça un jour d'une nazi, mais quel génie ! Leni Riefenstahl est une visionnaire, elle a créé des codes et des méthodes de filmage encore utilisés 80 ans plus tard. C'est probablement l'oeuvre cinématographique sur le sport la plus aboutie de l'Histoire. En plus de ça, pour un film de propagande, on peut tout de même noter une certaines objectivité. A aucun moment... Lire l'avis à propos de Les Dieux du stade

2
Avatar blajc
7
blajc ·

Une admiration moralement inconfortable

Tout en moi se révolte à l'idée de mettre plus de 5 étoiles à un film de propagande nazie, surtout en ce moment où un antisémitisme décomplexé revient en force chez des néo-nazis déguisés en "types sympas" ou en gendres idéaux. Cela ferait de moi un salaud et un irresponsable. Encore pire, peut-être, encore plus répugnant: un grégaire. Cependant, je devais mettre au moins la moitié... Lire la critique de Les Dieux du stade

Avatar S_Laget
5
S_Laget ·