Les larmes du ciel...

Avis sur Les Enfants du temps

Avatar Apostille
Critique publiée par le

Il était une fois deux adolescents que rien ne prédestinait à se rencontrer. Et pourtant, la fille du soleil et le garçon échappé finirent par se croiser. S'entrevoir tout d'abord avant de se lier dans un tourbillon de sensations...

De tourbillons aériens il est ici question. Mais aussi de pluies, de larmes, de sentiments. Dans une ville de Tokyo très urbanisée et criante d'une modernité arrogante se dissimulent de petites perles, rares vestiges d'une tradition animiste qui irriguait l'archipel nippon voici peu de temps encore.
Il suffit de passer le seuil pour se retrouver de l'autre côté, thématique déjà abordée dans le précédent animé du talentueux Makoto Shintai.

Les enfants du temps se révèle être une jolie fable contemporaine où les sentiments naissants de jeunes humains en quête d'absolu se frôlent et se déploient progressivement. Au sein d'un univers graphiquement époustouflant évoluent des personnages pittoresques possédant chacun un caractère singulier, depuis la fratrie d'un des protagonistes jusqu'au chat pluie. L'animé fourmille de détails et le traitement de l'élément liquide est particulièrement bluffant. La magie qui imprègne par petites touches le récit permet de déployer une ambiance poétique et romantique d'une très belle eau. La musique, agréable et discrète, enveloppe avec subtilité les événements qui irriguent cette narration. Le plaisir du spectateur se trouve ici dans la saveur de l'instant présent : chaque moment est une petite perle d'intemporalité et il est difficile, après coup, de se remémorer ce qui fit le sel de cette aventure.

A l'instar des trombes de précipitations qui s'abattent sur la capitale nippone, c'est une averse de sentiments qui arrose le spectateur immergé dans cette histoire d'amour et de magie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 860 fois
10 apprécient

Apostille a ajouté ce film d'animation à 1 liste Les Enfants du temps

Autres actions de Apostille Les Enfants du temps