Avis sur

Les Frissons de l'angoisse par Nicolas Montagne

Avatar Nicolas  Montagne
Critique publiée par le

Certainement le film le plus abouti d'Argento, Profondo Rosso est avant tout une réponse au Blow Up d'Antonioni: comment discerner le réel dans ce que l'on croit avoir vu? Film sur l'illusion et le faux-semblant, c'est aussi un grand film de terreur qui ne lâche jamais le spectateur, le score des Goblins aidant là encore.

Les meurtres sont aussi bien étudiés que dans les autres films d'Argento, que ce soit celui de Macha Merryl (que fait-elle là?!) au début que celui de la femme ébouillantée ou de l'homme qui se fait écraser la tête par un véhicule après s'être fait traîner pendant quelques minutes. Un monument du sadisme donc, mais également du fétichisme, avec le rituel préparatif du tueur aux résonnances presque freudiennes, et toujours sur la même musique des Goblins. Le jeu avec les différentes focalisations permet,lui, de réhausser le suspense déjà bien tendu.

Vrai giallo dans sa forme, Profondo Rosso marque aussi une rencontre importante dans la vie et la filmographie d'Argento: celle avec Daria Nicolodi (sa future compagne), qui incarnera divers personnages dans ses futurs films.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 468 fois
4 apprécient

Nicolas Montagne a ajouté ce film à 10 listes Les Frissons de l'angoisse

Autres actions de Nicolas Montagne Les Frissons de l'angoisse