Un procès moral

Avis sur Les Inconnus dans la maison

Avatar SAzu
Critique publiée par le

Les Inconnus dans la maison a été injustement oublié. Le film a, il faut dire, une histoire un peu particulière. Réalisé pendant l'Occupation (1942), il fut suspecté d'antisémitisme après la guerre. Pourtant, Decoin et son scénariste Clouzot ont délibérément modifié le prénom de l'accusé pour qu'il soit plus "neutre". Aujourd'hui, libéré de ce contexte, on peut voir et revoir les Inconnus dans la maison pour ses qualités. D'abord, Raimu est très bon. Ensuite, la réalisation met en place un policier sur fond de drame familial sans vrais héros, et c'est plaisant. Le film s'achève par une séquence finale remarquable où le procès est un procès moral, bien plus qu'un procès de droit commun.

Notons que Clouzot aborde déjà un thème qu'il développera plus tard - et mieux - dans La Vérité (1960) : la liberté de la jeunesse. Pour ça, quelques scènes paraîtraient presque anachroniques, et montrent son audace.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 368 fois
2 apprécient

SAzu a ajouté ce film à 1 liste Les Inconnus dans la maison

Autres actions de SAzu Les Inconnus dans la maison