👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Les ogres porte bien son titre. Car les personnages du deuxième long de Léa Fehner sont des monstres : ils ne parlent pas, il crient, ils ne pleurent pas, ils saignent de douleur, ils ne rient pas, ils s’esclaffent, ils ne se contentent pas de vivre leur vie, ils la bouffent de toutes leurs dents.
Du coup le début du film m’a fait un peu peur car il est à leur image : du genre grande gueule, à qui on a envie de foutre des claques pour qu’il se calme un peu. Pour faire simple, je ne savais pas si la réalisatrice allait m’emmener du côté de Chéreau et Desplechin (que je n’aime pas) ou plutôt du côté de Kusturica.
Mes heureusement, les scènes d’hystérie chorales sont tellement énergiques et drôles que c’est finalement la générosité des personnages qui finit par primer sur leurs failles. Et puis au niveau de la mise en scène, c’est carrément maitrisé car Léa Fehner parvient à jongler d’un des nombreux personnages à l’autre (il n’y a pas ici de premier rôle) avec une fluidité étonnante dans des cadres pourtant difficile à capturer (la scène toujours en mouvement, la procession des caravanes…)
Au final, au bout de près de deux heures et demi, j’étais bien content d’avoir été malmené et d’avoir pu parcourir un bout de chemin avec cette troupe de théâtre. Très bonne surprise.

trevorReznik
8
Écrit par

il y a 5 ans

2 j'aime

Les Ogres
eloch
9
Les Ogres

Qu'un seul tienne et les autres suivront

Les Ogres de Léa Fehner est sorti près de sept ans après son premier long métrage Qu’un seul tienne et les autres suivront. Le programme annoncé par ce premier titre pourrait résumer à lui seul cette...

Lire la critique

il y a 6 ans

16 j'aime

Les Ogres
AnneSchneider
8
Les Ogres

Jouer avec le feu

Tout a été dit et écrit, déjà, concernant le formidable appétit de vivre de ces ogres, l'énergie volcanique avec laquelle cette troupe de comédiens ambulants, moitié théâtre et moitié cirque,...

Lire la critique

il y a 6 ans

13 j'aime

6

Les Ogres
Oneiro
8
Les Ogres

Dévorants ogres éperdus

Les ogres sont insatiables, monstrueux, énormes, extravagants, indignes. Les ogres sont bruyants, incontrôlables, marginaux, effarants, indomptés. Les ogres attendent leur heure, au soir venu, pour...

Lire la critique

il y a 6 ans

10 j'aime

5

La Grande Aventure LEGO
trevorReznik
5

Un monde super-génial où l'on paierait pour voir de la pub

Je voulais mettre plus que la moyenne, mais en fait non, quand je vois la note générale SC, ça m'énerve. Y'a quand même deux trois trucs qui font qu'on peut pas mettre un 8 à ce truc. Y'a pas à...

Lire la critique

il y a 8 ans

21 j'aime

2

Big Bad Wolves
trevorReznik
4

Critique de Big Bad Wolves par trevorReznik

Il faut toujours se méfier des buzz autour d'un film. Surtout lorsqu'ils précèdent leur sortie en salles. C'est "le meilleur film de l'année 2013" pour plein de monde, dont Quentin Tarantino. Rien...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

Kurt Cobain: Montage of Heck
trevorReznik
4

Critique de Kurt Cobain: Montage of Heck par trevorReznik

La réputation et l'acceuil critique réservé à Montage of Heck m'intriguaient. Il était clairement désigné comme un documentaire bien à part et éloigné des films érigés pour polir l'image d'une icône...

Lire la critique

il y a 7 ans

14 j'aime

1