Un bon film du genre

Avis sur Les Oubliés

Avatar Louis Duclos
Critique publiée par le

Il est intéressant de voir comment le cinéma Danois aujourd'hui revient peu à peu sur le passé du Danemark vis-à-vis de l'Allemagne nazie de 39-45 et, à chaque fois, c'est de bonne qualité.

Les Oubliés présente de jeunes (très jeunes) soldats Allemands qui vont devoir déterrer les milliers de mines qui jalonnent la côte Ouest Danoise en n'ayant pas grand chose à manger et en se faisant systématiquement allumé par le Sergent qui est chef de leur unité. Première chose qui m'a frappé et très fortement ennuyé, c'est l'âge des acteurs Allemands. Alors d'accord on peut essayer d'en prendre des jeunes mais là on dirait que le IVeme Reich était constitué principalement de gamins de 15 ans SAUF UN (l'officier) qui semble avoir tout juste la vingtaine.

Un casting donc qui m'a très fortement agacé au début et puis je m'y suis fait petit à petit car bien que jeune, il faut reconnaître que le jeu d'acteur est bien présent et de grande qualité.
Le personnage du Sergent danois est intéressant et très bien joué par Roland Møller. A la fois on comprend la haine qui guide sa violence dans les premières minutes du film - bien qu'on ne puisse pas la cautionner - mais on ne peut que s'attacher au personnage au fur et à mesure qu'il tisse des liens malgré lui avec ses prisonniers qui pourraient être ses enfants.

La tension est omniprésente dans le film mais n'est pas non-plus très importante. Le fait de voir à chaque fois les mêmes gestes sur le désamorçage des mines fait craindre le pire à chaque fois et pourtant, quand il y en a une qui pète et bien étrangement on n'est pas trop surpris tant les plans changent dans ces moments particuliers.

Je n'ai pas trouvé les personnages particulièrement attachants côté Allemand et le moment le plus triste a pour moi été celui où le chien du Sergent a sauté sur une mine. Je reconnais cependant que lorsque le premier des deux jumeaux meurt, c'est assez terrible dans l'idée mais gros bémol, j'ai trouvé que le deuxième jumeau vivait "bien" la mort de son frère.

Comprenons-nous bien, son frère est mort, il finit par se suicider lui-même mais entre ces deux scènes, il ne pleure pas, il ne hurle pas, rien. Et ça, ça m'a déçu un petit peu car c'était une excellente occasion d'augmenter la dimension dramatique du film.

Un bon film qui nous instruit sur un pan de la seconde guerre mondiale que nous ne connaissons que très peu mais qui ne bouleversera pas son temps et que je ne pense pas revoir.

7/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 196 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Louis Duclos Les Oubliés